SEYDOU GUÈYE SANS DÉTOURS : ' Pour le remplacement de Khalifa Sall, il n' y a pas eu de manœuvre ou de candidat du pouvoir... Serigne Diop, en tant que médiateur, n'a jamais confondu sa mission avec sa passion '


SEYDOU GUÈYE SANS DÉTOURS : ' Pour le remplacement de Khalifa Sall, il n' y a pas eu de manœuvre ou de candidat du pouvoir... Serigne Diop, en tant que médiateur, n'a jamais confondu sa mission avec sa passion '
Le Porte-parole du gouvernement est formel. Dans l'affaire du remplacement de Khalifa Sall à la tête de la mairie de Dakar suite à sa révocation par décret présidentiel, le pouvoir n'a pistonné ou présenté aucun candidat. Seydou Guèye, invité du Grand Jury de ce dimanche, s'est voulu on ne peut plus catégorique.
En vérité, dira-t-il, il est heureux qu'un candidat de Taxawu Ndakaaru soit porté à la tête de la ville parce que c'est l'équipe de Taxawu Ndakaaru qui a eu les faveurs de l'électorat Dakarois''. Il poursuit :  ''Pendant l'indisponibilité du maire Khalifa Sall, envers qui j'ai une pensée très très fraternelle, c'est le premier adjoint qui assurait l'intérim et elle a bénéficié de la confiance du Conseil municipal. L'APR, si on peut considérer cette entité comme une entité qui est un épouvantail par rapport aux préoccupations de la ville de Dakar, n'a pas la majorité et donc d'un point de vue éthique, il n'y a aucune raison d'être dans la manœuvre. Certes que ce soit en provenance de l'Alliance Pour la République ou en provenance de Benno, la ville de Dakar a fait l'objet d'un enjeu électoral à un moment précis.

Les Dakarois ont exprimé leur préférence pour une liste qui s'appelle Taxawu Ndakaaru. Et la première règle est de respecter la décision souveraine des citoyens. '' 
Et comme s'il s'agissait de tirer cette affaire au clair une bonne fois pour toutes, Seydou Guèye martèle sans fioritures : ''Il n'y a pas eu de manœuvre ou  de candidat du pouvoir. Les choses ont été remises à l'endroit. Cette affaire n'était pas l'affaire du pouvoir, mais de Taxawu Ndakaaru. ''

Interpellé sur le cas Alioune Badara Cissé qui a récemment reçu les '' foudres '' du Premier ministre Sénégalais, le ministre Secrétaire Général du Gouvernement préférera faire dans la comparaison en convoquant dans ses commentaires l'ancien médiateur de la République. '' Monsieur Serigne Diop était médiateur de la République. Il était du Parti démocratique Sénégalais/Rénovation. Il  n'a jamais confondu sa mission, sa responsabilité avec sa passion ou son engagement politique. Cette idée qui voudra faire croire que rien n'est fait, ne réussit pas. 

Le médiateur s'est trompé. Son rôle n'est pas de chercher à faire du buzz médiatique. Son rôle est d'intervenir  dans la complexité des relations entre l'administration et les citoyens... ''
Dimanche 30 Septembre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :