SERIGNE MOUNTAKHA À L’ÉCOUTE DU JUGE : « J'attends juste de savoir le sort qui sera réservé au maître coranique... Même s'il est relâché, je... »


Et le Khalife Général des Mourides de carrément manifester son soutien à l'endroit du maître coranique accusé d'avoir ligoté ses élèves en guise de punition pour les empêcher de fuir de son daara ! 

Serigne Mountakha Mbacké répondait à l'interpellation à lui faite par Serigne Abdou Samad Mbacké Souhaïbou qui était venu le retrouver à Typ où il séjourne, accompagnant des maîtres coraniques venus se plaindre de l'arrestation de Serigne Cheikhouna Guèye.

Auparavant,  c'est le fils de Serigne Souhaïbou Mbacké qui fera un cinglant réquisitoire à l'encontre des autorités de ce pays qu'il accuse de rouler pour le compte des organisations antislamiques. En substance, il dira ce qui suit : " Ces hommes que vous voyez et que j'accompagne travaillent autour du Coran.  Et ils sont venus aujourd'hui vous saluer et vous entretenir d'une question qui les préoccupe profondément. Je suis un produit des daaras et tout ce qui touche au daara me touche. Ils sont en passe d'être humiliés alors qu'ils sont au service du Coran. Ces hommes qui leur veulent du tort avaient déjà essayé avec des lois qu'ils avaient voulu prendre. Et c'était du temps de Serigne Sidi Mokhtar qui s'était, au prix de sa vie, engagé à veiller à ce que ces entreprises ne prospèrent pas. Aujourd'hui, le Coran est dans le dilemme à cause de ces manœuvres perpétrées par des organisations internationales qui, sous le prétexte de la défense des droits de l'enfant, interdisent que des pratiques éducatives du genre à enchaîner  ces enfants soient arrêtées. Nous sommes à  votre écoute. Si vous leur demandez de ne plus enchaîner les enfants des daaras, ils ne le feront plus jamais. Un d'entre eux a été alpagué et sera jugé demain (jeudi). Il a été humilié, emprisonné ainsi que les parents de l'enfant".

Dans sa réponse, le patriarche de  Darou Miname se voudra clair. Pour lui, il s'agira d'attendre le sort qui sera réservé au maître coranique Lougatois pour déterminer la conduite à tenir. " Laissons voir ce que la justice fera de cet homme. Je ne fais que les attendre. S'ils finissent de le juger, je saurais exactement quoi faire, puisque c'est demain,  comme vous dites, qu'il sera jugé, je compte m'approcher des autres chefs religieux de ce pays pour harmoniser les positions. L'islam est majoritaire dans ce pays. On arrivera à un stade où je provoquerai une rencontre et à laquelle je convierais tous les chefs religieux du Sénégal. Même s'il est libéré, je ne cesserai de mûrir cette réflexion. J'ai déjà entamé cette réflexion et j'irai jusqu'au bout de mon idée. "

Une sortie qui intervient alors qu'on annonce, qu'en marge de la journée de l’élevage, le Président Macky Sall ira rendre visite au Khalife à Typ ou à Touba Mboul.

Mardi 26 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :