SERIGNE MOUNTAKHA : « Seul Lui décide de nos vies... Cette maladie ne décidera pas de tout... Suivons les conseils des médecins »


Liquides alcoolisés devant chaque porte de la grande mosquée vaillamment distribués par les éléments du dahira Muqadimatul Khidma, toutefois rangées moins touffues que d'habitude. Quelques masques aperçus par moments, Touba a adapté sa prière du vendredi au Covid-19. Serigne Mountakha Mbacké Bassirou en compagnie de son porte-parole, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre et de l'ancien Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, auront attiré toutes les attentions. 

 

Toutefois, le discours du Khalife Général des Mourides restait sans doute la pièce la plus essentielle du puzzle. Et comme attendu, il a eu une séance d'explication sur sa décision  d'honorer cette prière du vendredi, depuis la décision des Imams d'éviter les grands rassemblements. 

 

Ainsi, par la voix de l'Imam, il réitérera son ndigël à l'endroit de tous les talibés, leur demandant  de se conformer aux prescriptions des médecins. " Le Khalife invite tout le monde à prendre toutes les précautions de propreté.  C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il avait ordonné  au dahira Muqadimatul Khidma  de tout faire pour assurer aux musulmans une certaine sécurité sanitaire. Il demande aussi aux populations  d'éviter les rassemblements inutiles.  Dieu nous exhorte de fuir le mal pour aller vers le bien. Ayons confiance en Dieu et rappelons-nous que Seul Lui est maître des Lieux et que c'est Lui Seul qui décide de tout,  de nos vies. C'est Lui qui choisit les personnes qui tomberont malades et celles qui seront épargnées par cette pandémie. Cette maladie ne décide pas de tout. C'est une créature de Dieu et elle ne fera que ce que Dieu voudra qu'elle fasse. Tout vient de Dieu. Tout ce qui arrive à la personne est juste la résultante de la volonté de Dieu. Cela ne veut pas dire que nous devons prendre aucune précaution"

 

Serigne Mountakha Mbacké Bassirou de poursuivre, en signalant que " l'être humain ne récolte que ce qu'il a semé.  Dieu nous rétribue au prorata de nos actes. Il est le seul recours des hommes. Dieu nous apprend qu'Il nous est très proche. La prière est notre principale arme et nous ferions mieux de l'utiliser sans modération. Quand l'homme n'a plus de  possibilité de s'extirper des griffes du mal, il peut toujours compter sur son Créateur pour voir le bout du tunnel". Le Patriarche de rappeler que " la prière est l'arme du musulman " avant dinciter tous les musulmans à s'incliner devant Dieu et prier pour obtenir sa clémence."

 

S'ASSEMBLER NE SUFFIT PAS POUR ÊTRE CONTAMINÉ 

 

« S'assembler avec un malade ne signifie pas forcément que la contagion se fera. Il faut que la volonté de Dieu en soit ainsi, pour que cette contagion se fasse. Aucune vie ne partira sans que Dieu en ait décidé ainsi », confiera le Khalife. Il précisera néanmoins, en guise de rappel, que « se conformer aux prescriptions  des médecins est un acte musulman ».

Vendredi 20 Mars 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :