SERIGNE MODOU BOUSSO DIENG : « La communication autour de la covid est pitoyable. Que les autorités laissent parler ceux que les populations écoutent le plus! »


"Ceux qui gèrent la communication autour de la Covid-19 se trompent toujours de démarche. La leur est mauvaise car elle n'intègre pas suffisamment les leaders d'opinion que sont les imams, les chefs religieux, les communicateurs traditionnels et les hommes politiques." L'avis est de Serigne  Modou Bousso Dieng. 
Le leader politico-religieux de Touba estime que tout est "maladroitement centré entre les mains du ministre Abdoulaye  Diouf Sarr, du Directeur de la santé, du directeur de la prévention et de quelques professeurs, alors qu'il s'agissait,  pour être efficace, dit-il, de laisser parler ceux que les Sénégalais écoutent."

Par rapport à la troisième vague de la Covid-19 tant redoutée, le chef religieux invite les autorités à ne pas rééditer les " mêmes exagérations enregistrées lors de la première vague lorsqu'on faisait croire aux populations que les morts se compteront par centaines de milliers." 
Au téléphone de Dakaractu-Touba, il ajoutera ce qui suit : "que ceux qui parlent le fassent avec réserve et avec moins de dramatisation."
 
Interpellé sur l'idée agitée de remettre au goût du jour le couvre-feu, Serigne Modou Bousso Dieng dira beaucoup espérer que le nouveau ministre de l'intérieur ne se hasardera pas à réitérer la mesure. "Le couvre-feu n'a jamais été la meilleure des parades. Ce serait une erreur que d'enchaîner avec une nouvelle mesure de ce genre". 

Concernant la décision d'interdire les festivités liées à la fête de fin d'année et à la grogne qui s'en est suivie, notre interlocuteur souhaitera adresser quelques mises en garde aux acteurs culturels.  "Je les entends dire que le magal de Touba avait fait sortir plus de personnes que leurs activités ne pourront jamais drainer. Je les invite à comparer des événements comparables. Et puis lequel d'entre eux est en mesure de mobiliser 5 millions de masques, des centaines de Baay-Fall pour la distribution en plus de donner un ndigël que tout le monde respectera?  Il n'y en a pas. Et ce qui a été à l'origine du fait qu'au sortir de ce magal, aucun nouveau cas de Covid-19 n'a été enregistré." 
Serigne Modou Bousso Dieng qui organisait un récital de Coran pour que finisse la pandémie, demandera aux hommes politiques de continuer à acheter des masques pour les populations. 
Mardi 22 Décembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :