SERIGNE MBAYE DIA DIT KHALIFA / 'Nouveau PCA de Senelec et ancien excellent élève ' ( le témoignage de Mamadou Mountaga Guèye, Ancien ministre conseiller )


SERIGNE MBAYE DIA DIT KHALIFA / 'Nouveau PCA de Senelec et ancien excellent élève ' ( le témoignage de  Mamadou Mountaga Guèye, Ancien ministre conseiller  )
Qui de notre génération ne se souvient de cet éternel premier de la classe qui sauta la 4ème au lycée, nous retrouva en 3ème pour rafler tous les prix d’excellence et ce, après avoir sauté 2 classes à l’école primaire de Guéoul, réduisant ainsi sa scolarité avant bac à 10 ans au lieu des 13 ans pour les meilleurs ?

Oui, nous nous souvenons de ce brillant parmi les brillants : Bac C mention Bien, double lauréat au concours général national, bourse,  Fac, grande école de commerce -spécialisation finances, British Chamber of Commerce Degree, 3ème année licence d’anglais Université Paris-10, certifié cycle complet de l’audit de l’Institut Français de l’Audit et du Contrôle Interne de Paris (IFACI)

 Carrière brillante, directeur financier à Senchim, mais notamment à la Senelec où il occupe successivement les postes de chef comptable, chef du département contrôle de gestion, chef du département audit interne et enfin chef du département des politiques d’exploitation, mais surtout où il s’illustre en concevant et mettant en place le système d’information clientèle qui est toujours en vigueur à ce jour à la Senelec et qui lui vaut ce commentaire on ne peut plus élogieux de Elhadj Ibrahima NDao, ancien directeur général de la Senelec, sous le magistère de qui ce système a été mis en place. Je cite:
« Serigne Mbaye Dia a marqué son passage à la Senelec d’une œuvre impérissable dont il peut légitimement être fier ».


Enseignant chargé de cours au CESAG et à l’ENSUT.

Polyglotte : parle 6 langues étrangères dont l’arabe, l’allemand et l’italien appris en autodidacte.

Il renoncera pourtant aux promesses d’une belle carrière en entreprise au profit d’une aventure dans le bâtiment où il se découvre une grande passion.

Là également il fait éclore des qualités qui lui confèrent une réussite exceptionnelle et  c’est à son génie que Dakar doit l’un de ses plus beaux joyaux architecturaux, je veux nommer la Résidence  Elysium sise sur l’avenue de l’Hotel King Fahd aux Almadies.
 
 Avec une tête  bien pleine et surtout bien faite, il entre politique  sur invitation des populations de Guéoul qui n’ont pas hésité à lui confier  trois fois de suite les destinées de leur ville.
  
Il est le meilleur maire du Sénégal, clament ses administrés !
Et pour cause:
Héritant d’un village avec pour tout équipement 1 dispensaire chapeauté par un aide-infirmier, 4 écoles primaires, 1 CEM er 1 terrain vague de football pour les jeunes, il en fait en quelques années une ville moderne avec:
• 1 centre de santé bien équipé et fonctionnel avec personnel suffisant de qualité: 2 médecins, 1 chirurgien dentiste, 1 technicienne supérieure Ophtalmo, 2 techniciens biologie, 4 sage-femmes d’état, 2 infirmiers d’état, 1 assistant infirmier et 3 matrones.
• Un hub éducatif : 6 écoles primaires, 2 CEM, un lycée moderne, 1 université en cours de construction et 1 case des tout petits.
• Un stade de foot construit et évolutif sur 4 hectares pour les jeunes
• Un Centre de recherche et d’essai (CRE)

MÉCÈNE GÉNÉREUX, il n’hésite pas à mettre la main à la poche, sur ses propres deniers pour atteindre ses objectifs : 
60 millions pour construire le Lycée 
90 millions pour le centre de santé

Il crée une mutuelle de crédit pour les femmes et leur octroie 10 millions.
80 millions gracieusement à la disposition des démunis pour un un programme de santé bucco-dentaire et  d’opération de cataracte qui couvre au-delà de sa commune, toute la région de Louga.
 
Comme quoi le Pr de la République a fait un choix judicieux en le nommant PCA de Senelec.

Mamadou Mountaga Guèye 
Ancien ministre conseiller 
Chef de la mission économique, Washington DC
Lundi 23 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :