SERIGNE KOSSO MBACKÉ (Fils aîné du Khalife des Mourides) : 'La responsabilité du journaliste est immense et chacun d'entre vous répondra de chacun des mots qu'il dira par sa bouche ou qu'il griffonnera avec sa plume '


Venu présider le séminaire de formation et de renforcement de capacités initié par la presse régionale de Diourbel sous la houlette de Abdoulaye Bamba Sall, Serigne Kosso Mountakha Mbacké  a vivement appelé les journalistes à prendre pleinement leurs responsabilités par rapport à ce qu'ils feront, diront, écriront et montreront à travers leurs supports médiatiques durant et au-delà de la Présidentielle.  
Le fils du Khalife Général des Mourides,  qui a trouvé sur place les formateurs Ibrahima Bakhoum, Mame Less Camara et Mame Ngor Ngom, de rappeler qu'une information peut construire un monde et peut le détruire en un tour de main. Aussi se voudra -t-il clair.  '' Un bon croyant, fût-il journaliste, ne doit nuire à personne par le biais de sa langue ou de sa plume. La responsabilité du journaliste est immense et chacun répondra de ses actes inéluctablement. ''


Serigne Kosso Mountakha Mbacké, après avoir salué le travail abattu par la presse locale de Touba, les invitera à refuser la manipulation et à veiller à ne diffuser des informations qui ne feront que renforcer la démocratie dans ce pays et la paix. Le chef religieux de se permettre une petite leçon d'histoire : '' La communication s'est faite avec des moyens rudimentaires dans le passé. Jadis  il existait des journalistes traditionnels qui diffusaient leurs informations à pied. Ils ont ensuite utilisé le cheval avant d'évoluer avec l'avènement des moyens techniques avancés comme le téléphone, les véhicules motorisés  comme la voiture et l'avion. Ajourd'hui par le biais d'internet, l'information est transmise plus rapidement. Ce qui augmente, sensiblement, les risques de perturbation sociale que l'information est susceptible de provoquer. L' information renferme des vertus_ mais comporte aussi des tares qui dégradent la portée du journalisme.

Plusieurs personnalités de la cité ont préféré assister à la cérémonie d'ouverture. C'est le cas du maire de Mbacké Abdou Lahad Kâ, de Serigne Cheikh Abdou Bali, Président de la commission culture et communication du Grand Magal de Touba,  du Dg de la Sogip Sa Gallo Bâ,  de Serigne Mor Ndiaye, Cese, de Sokhna Mame Say Mbacké,  de Morane Guèye, , de Aliou Sylla, de Serigne Modou Bara Dolly Mbacké, de Serigne Assane Mbacké , de Serigne Moustapha Diouf Lambaye du mouvement ''Reecu ''...  La cérémonie d'ouverture a eu le don de regrouper autour d'une même table, mouvance présidentielle, opposition, autorités religieuses, journalistes et autorités administratives.
Samedi 26 Janvier 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :