SAMU National : La section SUTSAS dénonce une gestion nébuleuse et décrie le Directeur Mamadou Diarra Bèye.


La section SUTSAS/Samu national, dans un communiqué publié ce jour, a dénoncé les agissements du Professeur Mamadou Diarra Bèye qu’ils (membres) accusent d’abus d’autorité, d'intimidation et de pillage de motivations des ambulanciers.
 
Dans ce communiqué parvenu à la rédaction de Dakaractu, la section SUTSAS notifie l'importance que le Président de la République Macky Sall et son Ministre de la santé et de l'action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr accordent au Samu national dans sa mission de gestion des urgences. Par ailleurs, ils rappellent que, lors de l'inauguration du nouveau bâtiment et du centre de simulation, le Ministre avait réitéré, que « sans les interventions du Samu national, certainement que le bilan humain de la covid-19 serait plus lourd avec un nombre de décès plus important. »
 
La Section dénonce Mamadou Diarra Bèye qui,  selon eux, malgré tous les efforts fournis par la tutelle, est en train de piétiner les droits et les intérêts des travailleurs en sus de la gestion nébuleuse à laquelle il s'adonne à la tête du Samu national depuis presque dix ans (2012).
 
La section dénonce également dans ce communiqué, les difficiles conditions de vie et de travail des agents des autres antennes Nord de Saint-Louis  et centre de Kaolack, l'intimidation, le harcèlement subi par le personnel, le licenciement de contractuels, l'affectation arbitraire d'un Infirmier, celui-ci étant membre fondateur dudit syndicat et élu par ses pairs comme représentant du personnel au Conseil d'administration...
 
Les lignes dudit communiqué lu à Dakaractu stipulent une récidive de la part du directeur Bèye, que la section considère comme un habitué à piétiner les droits et ce, depuis Ebola en passant par la Covid-19 avec des mois d’arriérés de motivation. Pour finir, la section se dit déterminée à ne pas renoncer à la prime de motivation Covid-19, objet de tous les litiges quelle que soit la menace faite...
Lundi 10 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :