SALE TEMPS POUR LES DEUX PYROMANES : Mamadou Moustapha Diakhaté et Papa Mamadou Seck placés sous mandat dépôt, hier

Après plusieurs retours de parquet, Mamadou Moustapha Diakhaté et Papa Mamadou Seck ont été placés sous mandat dépôt hier par le doyen des juges pour outrage envers un ministre d’un culte et insulte commise par le biais d’un système informatique envers une personne en raison de son appartenance à un groupe qui se caractérise par l’ascendance ou la religion ou envers un groupe de personnes qui se distingue par une de ces caractéristiques. Ce, conformément à la demande du parquet qui vise aussi X dans son réquisitoire introductif.


Selon les informations de Libération, Mamadou Moustapha Diakhaté et Papa Mamadou Seck ont été mis en examen et écroués hier par le doyen des juges pour outrage envers un ministre d’un culte et insulte commise par le biais d’un système informatique envers une personne en raison de son appartenance à un groupe qui se caractérise par l’ascendance ou la religion ou envers un groupe de personnes qui se distingue par une de ces caractéristiques. Ce, conformément à la demande du parquet qui vise aussi X, encore non identifié, dans son réquisitoire introductif.
Les deux mis en cause présumés ont été mis à la disposition du parquet depuis vendredi dernier.
Le 4 juillet 2018, Serigne Saliou Guèye et Abdou Khadir Guèye se sont présentés auprès du chef du service enquête de la Division spéciale de la cybercriminalité, le commissaire Aissatou Fall, pour l’informer que grâce à l’aide de leur nièce ils ont pu identifier l’individu qui se cachait derrière le compte Facebook ouvert au nom de ‘’Serigne Bass Fall’’.
Cet individu, qui avait mis en photo de profil Serigne Bass Abdou Khadre, porte-parole du Khalife général des Mourides, passait son temps à débiter des insanités sur cette communauté religieuse. Les deux plaignants fourniront aux enquêteurs plu- sieurs captures d’écran mais aussi le numéro de ‘’Serigne Basse Fall’’.
L’enquête ouverte a permis de « borner » le téléphone de ‘’Serigne Bass Fall’’ à Pikine, Tivaouane, Thiès et finalement Guédiawaye. Avec l’appui du commissariat de cette localité, celui dont le vrai nom est Papa Mamadou Seck, a été interpellé. Entre temps, les enquêteurs ont remarqué que sa page était devenue ‘’Sopey Maodo Sy’’.
Interrogé sous le régime de la garde à vue, Papa Mamadou Seck a servi des explications extrêmement graves pour tenter de justifier ses publications outrageantes. Il a soutenu avoir décidé de «faire mal» à la communauté mouride en « riposte » aux vidéos publiées par Mamadou Moustapha Diakhaté qui s’en est pris au Khalife général des Tidianes après sa sortie pour « recadrer » Idrissa Seck suite à la polémique sur ‘’Bakka’’ et ‘’Makka’’.
Pire, il ajoute n’avoir aucun « problème » avec les différents Khalifes généraux qu’il insultait à longueur de journée mais qu’il voulait juste se « venger ».
Des propos intolérables. A la suite de Papa Mamadou Seck, les enquêteurs ont intercepté Mamadou Moustapha Diakhaté à Mbacké. Ce maître coranique allait aussi sortir des arguments irresponsables pour tenter de justifier les vidéos incendiaires dans lesquelles il s’en prenait à Serigne Mbaye Sy Mansour.
En effet, il a affirmé, en garde à vue, que c’est aussi pour « défendre » les Mourides qui auraient été offensés qu’il a fait ses vidéos même s’il assure que c’est son frère du nom de Fallou Diakhaté - sous le coup d’un avis de recherche - qui les a publiées. Pour se donner bonne conscience, Mamadou Moustapha Diakhaté a informé avoir même fait appel à un ses amis surnommé ‘’Lakhat’’ pour supprimer les vidéos, après le tollé, mais que ce dernier n’y parvenait pas.
Vendredi 20 Juillet 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :