SAINT-LOUIS : Les sinistrés de Khar Yalla refusent d’occuper les écoles et défient le maire Mansour Faye


Les populations sinistrées de la Langue de barbarie ne sont pas  prêtes pour être relogées  dans les écoles.  Elles l’ont savoir lors d’une rencontre qu’elles ont tenue sur le site de relogement de Khar Yalla situé à l’entrée de la ville de Saint-Louis. Ces 300 familles victimes des raz de marée ont déclaré qu’elles ne sauraient être des moutons de Panurge du maire qui chaque fois les manipule comme il l’entend. Elles ont rappelé que cette décision des pouvoirs publics cache souvent des non-dits qui à l’arrivée leur posent beaucoup de problèmes comme ce fut le cas lors de ses derniers déplacements.

A en croire Massamba Diop, chef d’une  famille  sinistrée, cette situation ne peut plus continuer. ‘’ Nous ne pouvons plus accepter d’être à la merci de ces gens  qui sont indécis. Nous ne pouvons pas occuper les salles de classe des écoles provisoirement pour ensuite ressortir dans deux mois pour être encore recasés on ne sait où. Cela n’est pas possible ! ’’ D’autres responsables parmi ces sinistrés ont abondé dans le même sens  pour faire comprendre au maire de la ville qu’il doit jouer franc jeu avec eux et arrêter de les manipuler comme il veut.

Regroupés autour d’une forte dynamique, les populations sinistrées de Khar Yalla ont clairement notifié aux autorités municipales qu’elles refusent d’attendre encore 4 mois pour être relogées dans des unités mobiles qui seront installées au niveau du village de Boudiouck. ’’Cela est inacceptable et nous sommes déterminés à rester dans ce site de misère plutôt  que de continuer à faire du nomadisme.  Nous sommes conscients que le maire veut se débarrasser de nous, c’est pourquoi il veut nous ramener dans les écoles pour ensuite nous abandonner à notre propre sort, car rien ne garantit notre relogement’’, ont-ils ajouté.

Comme pour dire que les choses risquent d’être très compliquées dans ce bras de fer qui oppose présentement le maire Mansour Faye à ces populations sinistrées de Khar Yalla qui, plus que jamais sont déterminées à rester dans les lieux malgré les souffrances qu’elles endurent...
Lundi 27 Août 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :