SAER DIOP, DIRECTEUR GENERAL l’AEME : «La biomasse demeure une opportunité pour la maitrise de l’énergie »


 Le Directeur Général de l’Agence pour l’Economie et la Maîtrise de l’Energie, Saer Diop a conduit la délégation sénégalaise ayant pris part, sur invitation de la République populaire de Chine, au «Séminaire bilatéral sur la promotion de la biomasse».  De l’avis de Saer Diop, la promotion de la Biomasse revêt un enjeu important pour nos états. Parce qu’elle demeure une opportunité incontournable pour la maitrise de l’énergie, la préservation de l’environnement et la gestion des sols pour une agriculture durable.
Dans ce cadre, souligne-t-il, le Sénégal à travers le Programme national biogaz, a installé plus de 2500 bio-digesteurs à ce jour. Ce qui montre qu’il y a «des efforts considérables à faire sur ce secteur» ; d’où l’importance du partenariat entre les deux pays «pour l’atteinte des objectifs fixés à travers le benchmarking, le transfert de technologies, mais aussi à travers de vastes programmes d’investissement sur ce secteur». «Nous vous remercions d’avance de cette opportunité qui nous est offerte et nous nous engageons à capitaliser les acquis au profit de la coopération entre la Chine et le Sénégal», conclut-il.
Dans son intervention, le directeur général de l’AEME s’est félicité très fortement l’excellence de la coopération sino-sénégalaise eu égard aux réalisations notées et aux partenariats qui lient les deux pays. Selon Saer Diop, ce partenariat de très longue date et si fertile a donné naissance à de grands projets d’envergure pour le Sénégal. Il s’agit entre autres, de la construction de l’Arène nationale, l’Autoroute «ILA TOUBA», etc. Mieux, la visite du président Xi Jin Ping au Sénégal démontre à tout l’importance que la Chine accorde au Sénégal.
 «Notre présence à ce séminaire sur la « Promotion de la biomasse » confirme ainsi effectivement l’engagement des deux Etats à renforcer ce partenariat important», note-t-il.
Le Directeur général de l’AEME a conduit la délégation sénégalaise composée de vingt-quatre (24) d’experts venus des ministères de l’Energie et du Pétrole, et de l’Agriculture et de l’Equipement Rural.
 
Jeudi 24 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :