Russie vs Ukraine : Jochen Flasbarth, le secrétaire d'État Allemand invite le Sénégal à se positionner « clairement sur ce conflit »


La guerre en Ukraine engagée par la Russie a bouleversé le monde en impactant négativement sur l’économie mondiale. Au Sénégal, si cet impact tarde à se manifester réellement, les autorités étatiques font des pieds et des mains, afin d’amoindrir les dégâts. L’Allemagne, un partenaire stratégique du Sénégal, à travers Jochen Flasbarth, son secrétaire d'État au ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, a invité le Sénégal à quitter sa posture neutre dans ce conflit armé.

Et c’est au détour de consultations intergouvernementales engagées entre des délégations des deux pays que ladite autorité allemande en a fait l’annonce devant le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott.
 
‘’Il y a quelques semaines, nous avons été très durement touchés en Europe par une nouvelle crise qui pose également des défis mondiaux et qui nécessite une action multilatérale de même nature. La Russie a attaqué directement l'Ukraine et, par cette violation flagrante du droit international, a provoqué des souffrances civiles que nous n'aurions jamais pu imaginer. Nous constatons déjà les premières répercussions économiques à l'échelle mondiale. Pour l'Afrique aussi, cette guerre et ses conséquences sont très proches. Il est donc important que le Sénégal ne s'engage pas seulement pour la paix au niveau régional, mais qu'il se positionne aussi clairement sur ce conflit dans le cadre de l'Onu, afin d'utiliser toutes les options d'action de l'Onu qui peuvent contribuer à une fin rapide de cette guerre’’, a indiqué M. Flasbarth, dans ses propos liminaires. 
 
Au cours de ces consultations intergouvernementales, les représentants du gouvernement Allemand et Sénégalais, le volet médical a été pris en compte dans cette fourchette de propositions. ’’Il ne faut pas négliger un autre élément central de notre coopération : la mise en place d'une production de vaccins à Dakar. De notre point de vue, il ne s'agit pas seulement de lutter contre la pandémie de Covid-19, mais de renforcer à long terme la production de vaccins et de produits pharmaceutiques ainsi que le savoir-faire nécessaire à cet effet. Nous devons également penser dès le départ aux perspectives de développement, à long terme, pour la mise en place d'un secteur pharmaceutique sénégalais compétitif. Pour cela, il ne suffit pas de construire un site de production, mais il faut créer des conditions générales qui attirent les investissements et permettent un développement durable du secteur privé. Cela implique entre autres la mise en place d'une autorité de régulation et d'une infrastructure logistique pour garantir l'exportation sur le continent africain. 

Le développement de la production de vaccins au Sénégal n'est pas un sujet bilatéral à proprement parler, mais il est pertinent pour l'avenir de l'ensemble du continent africain - pour renforcer la résilience face aux futures épidémies et pandémies et pour renforcer l'indépendance de l'Afrique dans la lutte contre une multitude d'autres maladies’’, a confié M. Flasbarth qui, en outre, a plaidé en faveur de la mise en œuvre de façon plus rapide, toutes ces ambitions ambitieuses’’ exprimées.
 
Le secteur privé allemand invité à venir investir au Sénégal
 
À son tour, M. Hott a relevé l’urgence et la nécessité pour la communauté internationale d’anticiper sur les conséquences sociales et alimentaires de cette guerre dans les pays en développement qui n’auront pas les ressources nécessaires pour soutenir une crise alimentaire, une hausse du prix du baril de pétrole et des pressions inflationnistes’’.   
 
Il en a profité pour, dit-il, lancer, encore une fois, ‘’un appel au secteur privé allemand d’anticiper sur ces perspectives et opportunités en s’avantageant de l’environnement des affaires favorable qui se renforcera grâce aux réformes réalisées avec l’appui de son Gouvernement’’. À ses interlocuteurs Allemands, il a assuré que ‘’le nouveau programme d’appui budgétaire en cours de discussions s’inscrit dans cette dynamique de consolidation de l’environnement des affaires en offrant l’opportunité d’initier des réformes structurantes pour la résilience fiscale, économique et climatique, en contrepartie de l’appui financier de la coopération allemande’’.

Mardi 22 Mars 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :