Rufisque / Troisième vague Covid-19 : « Le 4 août dernier, on a eu 10 enterrements en une seule journée… » (O. Mbengue, cimetière Dangou)


Rufisque / Troisième vague Covid-19 : « Le 4 août dernier, on a eu 10 enterrements en une seule journée… » (O. Mbengue, cimetière Dangou)
Les statistiques du MSAS pour le département de Rufisque font état de 2.147 cas enregistrés depuis l’arrivée de la pandémie au Sénégal en Mars 2020. Pour cette troisième vague, le mois de juillet n’a pas été de tout repos pour le personnel soignant. À Rufisque,  1. 782 cas ont été enregistrés entre le 1er et le 31 juillet 2021 avec une explosion des cas communautaires. Des chiffres qui confortent la déclaration du MCD de Rufisque qui disait qu’avec le variant Delta, le nombre de cas a été multiplié par 15. Les activités dans les cimetières ont aussi connu une hausse.
 
Selon Mamadou Mar, le conducteur de corbillard à la commune de Rufisque Ouest, « nos rotations pour convoyer des dépouilles ont sensiblement augmenté depuis plus d’un mois. Je peux dire sans me tromper qu’elles ont été  multipliées par 4. On ne sait plus où donner de la tête. La dernière fois je suis allé à la morgue de l’hôpital le Dantec mais la situation que j'y ai trouvé m’a fait froid au dos. Des corps sans vie à perte de vue, presque entassés, déposés à même le sol, faute de place. C’est la même chose dans les autres structures sanitaires où je vais souvent pour prendre des dépouilles… »
 
Les 4 communes de Rufisque disposent chacune de 2 corbillards minimum pour acheminer les dépouilles dans les cimetières  qui sont au nombre de trois à Rufisque. Diokoul, Thiawlène ou Dangou, mais les services de ces derniers sont tellement sollicités ces derniers temps qu’il est impossible de satisfaire toutes les demandes. Les rotations s'enchaînent, une voiture des pompes funèbres peut faire 5 rotations parfois dans la journée,  a fait savoir M. Mar et c’est le cimetière de Dangou qui accueille le plus de dépouilles que les autres qui existent à Rufisque, a-t-il fait savoir. Arrivé  à Dangou , on trouve sur place le gardien dudit cimetière. Ousmane Mbengue, il se nomme. Selon ce dernier, le nombre de corps enterrés par jour a sensiblement augmenté ces derniers mois. « Maintenant, chaque jour on accueille au minimum deux corps. Mais Mercredi dernier qui coïncidait avec le 4 août dernier, on a eu 10 enterrements en une seule journée. Mais il faut souligner que le cimetière de Dangou est le plus grand dans le département de Rufisque. Alors il nous arrive de recueillir des dépouilles qui viennent un peu partout dans la région de Dakar et des localités qui se sont nouvellement implantées dans le département de Rufisque et qui ne disposent pas encore de cimetière…. » , a-t-il ajouté. Une situation qui peut pousser à la réflexion, vu le nombre de décès annoncés via les réseaux sociaux et dans certains quartiers de Rufisque. Le nombre de cas de Covid-19 reste ascendant depuis le mois de juillet dernier et ce début de mois d’août ne rassure pas le personnel soignant qui est toujours en alerte à Rufisque...                    
 
 
 
Samedi 7 Août 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :