Rufisque/Tivaouane Peulh : Les victimes des démolitions interpellent encore le Chef de l'État.


Alors qu'on croyait oubliée et dépassée, l'affaire des démolitions de Tivaouane Peulh, voilà que les victimes ont rué à nouveau dans les brancards, pour se faire entendre. En effet, ils ont organisé un point de presse ce vendredi 19 mars 2021, à Tivaouane Peulh, pour faire bouger les choses en demandant au Chef de l'État de régler leur problème une bonne fois. 

Pour rappel, en 2017 et après plusieurs manifestations pour que justice leur soit rendue, les victimes de démolitions à Tivaouane Peulh, avaient obtenu du chef de l'État, M. Macky Sall, 40 ha de la partie continentale de la SIPRES et aussi 3,5 ha de la coopérative d'habitat de la Primature. Si aujourd'hui, ils ont pu avoir accès aux 20 ha de la SIPRES qui ont déjà été aménagés, il reste qu'ils ont du mal à entrer en possession de ces 20 ha. Selon leur porte-parole Chérif Aïdara, "le 8 janvier dernier, le président Macky Sall avait donné des ordres au Gouverneur de Dakar et Diène Farba Sarr pour régler le problème de Tivaouane Peulh sur un délai d'une semaine. Durant 4 mois, il n'y a pas eu d'information à la suite, personne nous a appelés pour nous rencontrer, c'est la raison pour laquelle nous sommes là aujourd'hui pour lancer un appel au président de la République et l'informer que depuis ce jour là, on n'est pas encore satisfait".

Ils demandent au Chef de l'État d'intervenir parce que,  ce qu'ils sont en train de demander c'est leur bien. "Nous pensons que le blocage se trouve au niveau du gouverneur. Mais ce qui nous impressionne est qu' à côté des 20 ha, il y' a des gens qui déménagent. Il y a des bornes partout et ils nous ont fait sortir sur le site et on ne sait pas en ce moment où se trouve notre site de recasement", a déclaré le porte-parole des victimes des démolitions de Tivaoune Peulh lors du point de presse...       
Vendredi 19 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :