Rufisque / Sur les traces de la Covid : Impactés, les acteurs de la pêche tirent la sonnette d'alarme.


Le 02 mars 2020, le Sénégal a enregistré son premier cas de COVID-19. Il s’agissait d'un cas importé par un ressortissant français.

Pour éviter tout risque de propagation du virus, le 24 mars 2020, le Président de la République  Macky Sall a proclamé l'état d'urgence assorti d'un couvre-feu sur toute l'étendue du territoire national. D'autres mesures s'en sont également suivies telles que la fermeture des frontières et l'interdiction du transport interurbain. Ces nombreuses mesures ont impacté tous les secteurs d'activités parmi lesquels le secteur de la pêche. C'est dans ce contexte que Dakaractu/Rufisque est allé à la rencontre des acteurs au quai de pêche de Rufisque pour échanger avec ces derniers sur les impacts réels de la pandémie et sur le fonds de résilience économique que l'État a mis en place pour accompagner les différents secteurs d'activités impactés par la Covid-19. Les pêcheurs  mareyeurs, les micro-mareyeurs et les femmes transformatrices sont unanimes sur le fait que le secteur de la pêche a été fortement impacté par le coronavirus et disent ne pas encore bénéficier du fonds de résilience Force Covid-19. 

Ils lancent d’ailleurs un appel à l'endroit des autorités pour qu’elles leur viennent en aide en cette période difficile parce qu'ils n'arrivent plus à joindre les deux bouts à cause de la maladie. Les clients sont de plus en plus rares parce qu'ils évitent le rassemblement par peur d'attraper le virus. 
Samedi 22 Août 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :