Rufisque / Sur les traces de la Covid : « Vu la charge de travail, on était physiquement et psychologiquement touché » (Dr Bocar Baïla Diédhiou, MCD/Sangalkam)

De par sa transmission rapide et l'essor des contaminations communautaires notées ses derniers jours, la pandémie à coronavirus n'épargne pas le personnel soignant. Selon le médecin chef du district sanitaire de Sangalkam, le Dr Bocar Baïla Diédhiou, "à l'instar des autres districts du pays, le personnel de celui de Sangalkam a été effectivement touché par la pandémie. Ils étaient au nombre de trois qui ont été traités et guéris". Le Dr Diédhiou de poursuivre que "quand le personnel avait contracté le virus, c'était véritablement une pression pour moi parce qu'il fallait gérer l'information. On était également touché physiquement et psychologiquement, vu la charge de travail. C'était véritablement difficile", poursuit-il.


Lundi 7 Septembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :