Rufisque / Situation de la pandémie : 27 cas testés positifs, 9 contacts, 6 communautaires et 12 importés.


Rufisque / Situation de la pandémie : 27 cas testés positifs, 9 contacts, 6 communautaires et 12 importés.
Depuis le lundi 23 Mars 2020, date à laquelle, le département de Rufisque a enregistré ses deux premiers cas de coronavirus, ce nombre est passé à la date du 02 Mai 2020 à 27 cas. Ces derniers sont ainsi repartis : 14 à Rufisque, 09 à Sangalkam et 04 dans le district de Diamniadio. Le département compte ainsi, 2.42% des cas testés positifs au niveau national. Pour le district de Rufisque, qui compte 14 cas testés positifs, 8 d'entre eux sont des cas contacts, 4 sont des cas importés et 2 sont issus de la transmission communautaire. Pour le district de Sangalkam sur les 09 cas enregistrés, 3 sont issus de la transmission communautaire et 6 sont des cas importés qui étaient suivis en isolement au lac Rose. À Diamniadio, le district sanitaire enregistre 4 cas testés positifs au covid-19, (contre 5 indiqués dans le site du ministère). Parmi ces cas 2 sont des cas importés, 1 cas contact et 1 cas issu de la transmission communautaire. Au total, parmi les 27 cas recensés, si 09 sont des cas contacts suivis par les services du ministère de la santé et de l'action social, 06 d'entre eux sont issus de la contamination communautaire et 12 sont des cas importés. Même si le rythme de propagation n'est pas aussi rapide qu'il l'est dans d'autres départements, il n'en demeure pas moins que les risques de contamination restent très élevés. Pour justement contenir la propagation du virus, le préfet du département, président du comité départemental de lutte, a pris un certain nombre de mesures. L’opération zéro talibé dans les rues a permis de rendre à leur famille des centaines d'enfants et de maintenir dans les daara d'autres enfants par la création de "wagnu daara". Auparavant, l'autorité administrative avait déjà décidé de la fermeture du marché central de Rufisque, à partir de 16 heures et a récemment décidé de la fermeture des magasins non essentiels et de la délocalisation du marché aux légumes afin de décongestionner le marché central.En outre, il a aussi interdit toute circulation de moto jakarta et calèche dans la vieille ville. Ainsi, depuis le debut de la pandémie, la brigade du service d’hygiène de Rufisque multiplie les actions de saupoudrage des lieux publiques dans les quatre coins du département. Une batterie de mesures et d'actions qui, si elles sont totalement appliquées et perpétuées, permettront de juguler la maladie...
Samedi 2 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :