Rufisque/Plan Jaxaay : « Le sang va couler si le président de la République n’intervient pas à Jaxaay » (Ismaïla Diamé, membre du CHMIJ)


Les maisons inachevées du Plan Jaxaay sont au cœur d’une grande nébuleuse. Les occupants de ces logements qui sont au nombre de 350, accusent certains promoteurs immobiliers qui chercheraient à faire main basse sur ces biens de l’Etat. « Nous avons trouvé ces bâtiments en très mauvais état. Il y avait des ordures et les agresseurs y logeaient. On a tout fait pour les rendre salubre. On s’est dit que ces bâtiments ce sont des biens de l’Etat et que le plan Jaxaay c’était à des fins sociales, on peut donc y habiter sans problème », a déclaré Fatou Diop, membre du collectif des habitants des maisons inachevées de Jaxaay. Face à la presse ce 8 janvier, les populations ont déploré les agissements de ces personnes mal intentionnées qui versent souvent dans l’intimidation pour les déguerpir, afin de s’accaparer de ces maisons. « Ils nous menacent et nous persécutent. Ils nous font du chantage pour nous soutirer de l’argent. Le président de  la République doit diligenter un audit à Jaxaay. Les voleurs s’accaparent des logements  »,  a-t-elle ajouté. Les 53 maisons vendues dernièrement ont été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, selon Ismaïla Diamé, un autre membre de ce collectif. Il accuse des habitants de ladite cité d’être au cœur de cette mafia. Selon lui, « Nous ne sommes pas dupes et ils vont nous trouver ici. Nous sommes prêts à mourir. Nous allons faire face à ces bandits. Le sang va couler si le président de la République n’intervient pas à Jaxaay... »
Pour rappel, des eaux pluviales avaient envahi de nombreuses maisons amenant du coup, des milliers de familles à se réfugier sous des tentes installées sur différents sites. Et Me Wade avait promis, on se rappelle, le relogement de ces familles sinistrées en leur construisant plus de 3OOO maisons dans le cadre du plan Jaxaay, en échange de la démolition de leurs demeures pour l’aménagement des terres dégagées.
Mercredi 8 Janvier 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :