Rufisque / Plaintes et complaintes des tabliers du marché central : "Les policiers nous maltraitent et détruisent nos marchandises" (Commerçants)

Le 16 Août 2019, dans le cadre de la campagne nationale de promotion de la propreté (CNPP), le préfet de Rufisque avait décidé de la fermeture du marché central. Ainsi, il avait déclenché un vaste campagne de désencombrement et de nettoiement de ce haut lieu du commerce. Un mois après, le marché de Rufisque a littéralement changé de visage, mais non sans conséquences. Les victimes de ce désencombrement sont surtout les marchands ambulants et les tabliers qui avaient l'habitude de mener leurs activités le long des rues du marché. Pour se plaindre des autorités de la ville et de la police, ils ont fait face à la presse pour exprimer leur désarroi. Selon eux, "nous vivons un véritable calvaire." Aussi tiennent-ils pour responsables, le maire de la ville, M. Daouda Niang, le maire de Rufisque Est, M. Albé Ndoye et les policiers " qui les maltaitent et détruisent leurs marchandises..."


Vendredi 20 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :