Rufisque / Litige foncier : Le collectif des habitants de Kounoune Ngalap tire sur les héritiers de Djibril Déthié Thioune et interpelle le Chef de l'État.


Le Collectif des habitants de Kounoune Ngalap a tenu un point de presse ce dimanche 25 octobre 2020 pour informer l'opinion nationale sur le différend qui les oppose aux héritiers de Djibril Déthié Thioune, qui visiblement veulent faire main basse sur des terres du village sans aucun fondement légal. 

Selon Ousseynou Diallo, porte-parole du collectif des habitants de Kounoune Ngalap, "depuis 2005, Kounoune Ngalap qui était un havre de paix vit une situation dramatique voire insurrectionnelle. En effet, une famille est en train de tout faire pour détruire le village de Kounoune Ngalap en faisant main basse sur toutes ses terres d'une superficie de 20 hectares. Les 20 Ha que la famille de Djibril Déthié Thioune réclame sur la base de faux et usage de faux, sont entièrement occupés et des maisons y sont construites avant même l'an 2000. Les maisons sont construites et habitées. Plusieurs autres sont en cours de construction et la plupart ont fait l'objet de délibérations à usage d'habitation et agricole délivrées par la communauté rurale de Sangalkam et Bambilor d'alors et n'ont jamais été remises en cause ni désaffectées.  

Mamadou Diallo (ancien receveur du domaine de Rufisque) avait notifié aux héritiers l'impossibilité de disposer d'une telle assiette à Kounoune, au motif que le site est entièrement occupé. Après le départ de ce dernier, son successeur Ibrahima Barry a délivré des attestations de bail aux héritiers de Déthié Thioune sur la base d'un lotissement non autorisé ou plutôt fictif, donc sans aucun fondement légal. Il faut noter que l'objet de l'immatriculation dudit terrain au nom de l'État du Sénégal découle d'une recommandation d'une mission de l'inspection générale d'État dans la zone industrielle.

Cette assiette devait abriter les 1100 parcelles des enseignants et permettre la régularisation du plus vieux village de la région du Cap-Vert (Kounoune). Au lieu de procéder à la régularisation du village suite à la demande de la population, le receveur des domaines de Rufisque n'a trouvé mieux que donner 20 hectares au profit d'une seule famille au détriment de centaines de familles. Le 21 septembre 2020, les héritiers de Djibril Déthié Thioune ont servi des assignations en expulsion et démolition à une centaine de familles qui avaient fait une demande de régularisation aux impôts et domaines de Rufisque. Ce sont ces mêmes familles qui ont reçu une assignation. Il y'a là manifestement collision entre cette famille et les services des domaines de Rufisque. Nous interpellons le Président de la République qui ne cesse de se prononcer sur les questions foncières. Cet accaparement ou cette boulimie foncière avec la complicité des collectivités locales et les services des domaines doit cesser et que justice  soit rendue", conclut le porte-parole du collectif des habitants de Kounoune Ngalap, M. Ousseynou Ba, lors de ce point de presse.
Dimanche 25 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :