Rufisque : L’association des jeunes volleyeurs du Sénégal (AJVS) fait de l’éducation des filles une priorité.


Dans le but d’octroyer aux filles de meilleures  conditions de vie, de faciliter leur accès et maintien en milieu scolaire, l’association des jeunes volleyeurs du Sénégal (AJVS), en collaboration avec l’internationale volleyeuse Fatou Diouck et la COSYDEP, a organisé ce samedi 9 septembre 2021, un tournoi de volley fun suivi d’un panel de haut niveau sur l’éducation des filles au jardin public de Rufisque.

Le tournoi qui a débuté vers 9H est d'ailleurs 100% jeune et regroupe 4/4  garçons et des filles entre 11 à 15 ans. Ainsi, selon Alioune Sèye, trésorier de l'AJVS, « le choix des filles  au cœur de ce panel de haut niveau sur l’éducation est très important, car elles sont confrontées à de nombreux défis en milieu scolaire, ce qui peut donc constituer un frein à leur maintien à l'école. » 

Dans l’après-midi, Abdou Aziz Camara de la COSYDEP, animateur du panel sur l’éducation des filles, a mis l’accent sur les freins à la performance des filles à l'école parce qu'on note également un renversement de la tendance des filles par les garçons après avoir atteint un certain niveau.

« Le Sénégal a des résultats probants sur l'accès des filles à l'école, mais le problème reste au niveau de l'achèvement pour le maintien des filles en milieu scolaire. Nous insistons sur les blocages qui ne sont rien d'autre que : la pauvreté, le problème d'État civil, les mariages et grossesses précoces et les difficultés qu’elles rencontrent lors de leurs menstrues.

À ce niveau donc, nous invitons l’État, les associations de parents d'élèves, les collectivités territoriales ainsi que la société civile pour qu’ensemble nous puissions maintenir les filles à l'école et les accompagner à aborder les séries scientifiques », a conclu M. Abdou Aziz Camara...
Dimanche 10 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :