Rufisque / Gouye Mouride : Deux ans après le décès de Bébé Fallou, les populations apprécient diversement la présence de la police.


Le 15 mars 2018, disparaissait mystérieusement le petit Fallou Diop. Quelques jours plus tard, le corps sans vie avait été retrouvé dans un sac en plastique à côté du périmètre maraîcher de Lendeng au quartier Gouye Mouride dans la commune de Rufisque Est. Une découverte macabre qui, à cette époque, avait révulsé l'opinion nationale.

Suite à cet acte barbare, le ministre de l'intérieur d'alors, Aly Ngouille Ndiaye avait rendu une visite aux parents de la victime et annoncé l'érection d'un commissariat à Gouye Mouride pour faire face à cette insécurité qui continue de sévir dans ce quartier.

Deux ans après son implantation, Dakaractu/Rufisque est allé à la rencontre des populations de cette localité pour faire le point sur "l'insécurité à Colobane Gouye Mouride avant et après l'implantation du commissariat de police". Si pour certains, le commissariat a réglé le problème de l'insécurité, d'autres soutiennent le contraire...
Lundi 30 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :