Rufisque/CHYMDR : Cité dans une affaire de corruption et d’extorsion de fonds, le chef de la Division d’Hygiène risque la prison.


L'hôpital Youssou Mbargane Diop de Rufisque, reste toujours en zone de turbulence, malgré les efforts consentis pour redorer son blason. Cette fois-ci, c’est une affaire de corruption et de malversation financière qui défraie la chronique dans cet hôpital. Un sieur répondant au nom de Mamadou Diop a été cité nommément par des concessionnaires et des prestataires de services qui « lui reprochent d’avoir reçu des pots de vin et d'extorsion de fonds », selon Cheikh Mbaye Seck le directeur du Centre Hospitalier Youssou Mbargane Diop de Rufisque. 

Une enquête a été menée pour faire la lumière sur cette affaire qui implique le syndicaliste et Technicien en Génie Sanitaire. Le principal concerné qui était à la tête de l’Intersyndicale de ladite structure, «  a été relevé de ses fonctions de chef de division d’Hygiène/SSI », nous fait savoir le directeur qui, selon lui, M.Diop a usé de menace pour faire taire cette histoire qui est pendante devant la justice. « Cette structure sanitaire mérite mieux car ce sont des syndicalistes véreux qui l’ont gangrenée durant ces dernières années malgré les efforts de l’Etat. Mais je compte y remettre de l’ordre  », ajoutera M.Seck qui faisait face à la presse ce 17 juin. 

Cité dans cette affaire, Mamadou Diop a nié en bloc les accusations du directeur dudit centre. Selon lui, « celui qui veut noyer son chien l’accuse de rage.Il a peur car il y’a une somme d’argent assez importante qui a été dégagée pour la lutte contre la Covid-19 où est passé ce fonds? Le directeur a peur et c’est pour cela qu’il a créé toute cette histoire…  »      
Jeudi 18 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :