Rifou, Artiste rappeur : « Kaolack n’a pas de maire... Il faut un jeune pour changer la donne... »


Il s'appelle Chérif Younouss Traoré. Dans le monde du Rap Galsen, on l'appelle Rifou.

Ce natif de Kaolack qui est très remonté contre la façon dont la ville de Mbossé est gérée par l'actuelle équipe municipale, a fait une sortie ici à Dakar, très suivie sur les réseaux sociaux pour apporter son grain de sel.

À le croire, l'ancien maire Abdoulaye Diack a fait de son mieux dans le cadre social, ce qui lui a valu un gros capital sympathie au sein de la population d'où plus de 1.000 homonymes à son actif dans les 45 quartiers de Kaolack. Mais depuis lors, dit-il, Kaolack est dans une situation agonisante.

"Avec les maires qui se sont succédé jusqu'à l'actuelle maire, les choses sont restées intactes. Aucun changement, au contraire c'est une reculade sans précédent vis-à-vis des autres communes du Sénégal", a-t-il lancé.

" Je suis artiste. Un ancien membre du mouvement " Y'en a marre". Et depuis que j'ai quitté cette structure, je n'ai jamais cessé de penser au sort de ma localité, et comment me consacrer en tant que fils de Kaolack au devenir de notre commune. J'ai constaté qu'il y a beaucoup de milliardaires à Kaolack, mais le constat est que notre ville n'avance pas. C'est d'ailleurs ce qui m'a amené à monter au créneau pour sensibiliser mes frères et sœurs par rapport à cette situation", a déclaré le jeune rappeur.


S'adressant à la population, Rifou d‘ajouter : " Je n'ai pas de fixation sur un leader. Mais il faut que nous kaolackois, confions le destin de notre ville à un jeune parce que le jeune est accessible, dynamique et courtois. Actuellement, Kaolack n'a pas de maire (Kaolack, amoul maire). Nous ne voulons pas d'un maire fantôme. Il nous faut quelqu'un qui vit avec nous et laisse ouvert son bureau à la mairie, à l'image de l'ancien maire, Abdoulaye Diack..."
Mardi 15 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :