Revivez les temps forts du procès avorté de Khalifa Sall (Synthèse)

Ce mardi, coïncidant avec la « réouverture », après un premier renvoi, du procès de Khalifa Sall, est riche en rebondissements. Dakar était sous haute surveillance policière et pour cause : les khalifistes étaient venus en grand nombre pour soutenir leur leader. Devant ce tohu-bohu indescriptible, la presse a été empêchée de faire son travail par des policiers zélés. Retour sur cette folle journée du 3 janvier 2017.


Mercredi 3 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :