Réunion populaire : Salif Sadio aurait demandé à ses émissaires de rebrousser chemin.


Réunion populaire : Salif Sadio aurait demandé à ses émissaires de rebrousser chemin.
À Santhiaba, l'armée avait quadrillé la maison où logent d'habitude les émissaires de Salif Sadio depuis le matin. Mais actuellement, plus aucune présence militaire n'est à noter alentours. 
Aux dernières nouvelles, c'est Salif Sadio lui même, qui aurait ordonné le report de la réunion et que ses émissaires rebroussent chemin. En fait, des tractations et les pourparlers se feraient au sommet. 
Toutefois, d'après un membre du comité trouvé sur place, c'est le jeudi que des représentants de l'armée sont venus les trouver à la maison d'accueil pour les informer du refus par l'autorité, de la tenue d'une telle réunion. 
Après le départ de l'armée, une délégation est allée rencontrer le sous-préfet de Kataba 1 pour lui montrer un document signé par le ministre de l'intérieur en personne indiquant le contraire.
N'empêche, dans nuit du vendredi, le sous-préfet accompagné du commandant de la brigade de Diouloulou est revenu à la place publique de Diouloulou pour arrêter la musique et disperser les populations, ordonnant au passage la confiscation du matériel de sonorisation. 
Et ce samedi, tôt le matin, les militaires ont quadrillé tout le village pour empêcher la tenue de la réunion. À leur départ, ils repartiront avec le président du comité Sidy Coly et Omar Goudiaby pour une rencontre avec le sous-préfet. Sur place, le comité attend leur retour pour en savoir plus...
Samedi 22 Juin 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :