Réunion du Comité de Pilotage du Programme de Partenariat Pays (PCP) Sénégal ONUDI / Le ministre Moustapha Diop rassure : « L’année 2020 sera celle de l’Industrie... » (DISCOURS)


Monsieur le Représentant Résident de l’ONUDI;

Madame la Coordonnatrice nationale du Programme ONUFEMME ;

Monsieur le Président du Syndicat des Professionnels de l’Industrie du Sénégal (SPIS),

Mesdames, Messieurs les représentants des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) ;

Mesdames, Messieurs les Directeurs généraux, Directeurs et Chefs de services ;

Mesdames, Messieurs les représentants des organisations patronales ;

Mesdames, Messieurs les participants ;

Mesdames, Messieurs, Chers Invités,

 

Permettez-moi tout d’abord de vous souhaiter la bienvenue et vous remercier de votre présence à cette première réunion de l’année 2020 du Comité de Pilotage élargie du Programme de Partenariat Pays (PCP) Sénégal/ ONUDI couplé à celui du Projet pour le Renforcement du Pouvoir économique des Femmes dans l’Industrie verte (EEWIGI).

Nous avons fait le choix de coupler les deux Comités de Pilotage du fait simplement que le projet EEWIGI est une partie intégrante du PCP et pour nous c’est une occasion demontrer que l’ONUDI est résolument engagée dans la mise en œuvre de sa stratégie 2020-2030 pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, en trouvant sur son chemin ONUFEMME dont je salue la présenceparmi nous de laCoordonnatrice nationale du Programme au Sénégal.

Je voudrais à ce titre me réjouir du choix du Sénégal pour être parmi les quatre pays pilotes de ce projet, aux côtés du Pérou, du Cambodge et de l’Afrique du Sud.

 

Mais je voudrais surtout me féliciter de la pertinence et de l’originalité du projet EEWIGI qui a choisi comme porte d’entrée pour promouvoir l’autonomisation de la femme, le secteur de l’industrie, en général, et de l’industrie verte, en particulier.

De mon passage au Fonds national de Promotion de l’Entreprenariat féminin puis comme Ministre de la Microfinance et de l’Economie solidaire et aujourd’hui en ma qualité de Ministre du Développement industriel et des Petites et Moyennes Industries, je puis vous assurer que l’industrie, l’industrie verte notamment, est la voie salutaire pour renforcer véritablement et de manière durable le pouvoir économique des femmes.

J’ai la convictionforte que le Sénégal atteindra rapidement l’émergence, peut-être même avant 2035, quand nous compterons beaucoup plus de femmes capitaines d’industries vertes.

Alors, je voudrais iciréaffirmer tout l’engagement de mon département à œuvrer pour la mise en œuvre correcte et l’atteinte des objectifs assignés au projet EEWIGI.

 

Mesdames, Messieurs,

2020, une année nouvelle qui je souhaite sera pour vous remplie de grâces et de bienfaits, est certainement l’année de l’industrie. En effet, cette année verra la mise en œuvre de projets importants qui vont considérablement contribuer à la transformation structurelle de notre économie.

 

 

Après presque deux longues années de dur labeur de structuration, nous voilàau terme des études de faisabilité du projet agropole Sud qui ont été sanctionnées par l’approbation par les Conseils d’Administration de la Banque Islamique de Développement (BID) et de la Banque Africaine de Développement (BAD) du financement du projet d’investissement, pour respectivement un montant de 27,850 millions d’euros, soit 18,268 milliards de FCFA et 43,1 millions d’euros, soit 28,230 milliards de FCFA.

La contrepartie de l’Etat du Sénégal étant d’environ 11 milliards de FCFA, alors que l’investissement du secteur privé est évalué à 103 milliards de FCFA.

 

Dans son message de fin d’année 2019, le Président de la République Son Excellence Monsieur Macky SALL, évoquant le secteur de l’industrie, a fait le pari sur l’agropole Sud pour renforcer les performances enregistrées dans l’agriculture.

 

Je perçois cela comme une incitation, mieux même comme une instruction ferme à ne ménager aucun effort pouraller vers la mise en œuvre correcte, rapide et réussie de ce projet de soutien à la création de chaînes de valeur et de transformation des produits locaux, notamment, l’anacarde, la mangue et le maïs.

Vous conviendrez avec moi que le défi est énorme, mais je suis convaincu qu’avec l’engagement de tous les acteurs concernés, nous arriverons à créer au Sénégal la première agropole, digne de ce nom, à la grande satisfaction des populations laborieuses de Ziguinchor, Kolda et Sédhiou.

 

 

2020, c’est aussi durant cette année que sera réalisée la deuxième phase de la Plateforme industrielle internationale de Diamniadio dont le financement sera assurépar la République Populaire de Chine, pour un montant de 60 milliards de francs CFA.

 

Les accords de financement seront signés très bientôt et les travaux de construction démarreront certainement avant la fin du premier semestre 2020.

 

Avec la deuxième phase de la Plateforme industrielle internationale de Diamniadio, qui est presque totalement remplie au regard du nombre important d’industries qui ont manifesté leur intérêt à s’y installer, nous sommes en train d’augmenter considérablement notre capacité d’accueil au niveau des sites industriels.

 

En le disant, je pense égalementaux agropoles qui sont des sites industriels, mais aussi au Domaine industriel de Diamniadio dont le périmètre a été élargi de plus de 67 hectares et qui est en train de se remplir à un rythme exponentiel.

 

Mesdames, Messieurs,

 

Le 04 février prochain, j’aurais le privilège de lancer officiellement le processus d’actualisation de la Politique industrielle nationale. Il s’agit là d’un moment fort intense de réflexion et de production d’idées au bout duquel notre pays se dotera d’un document consensuel et partagéqui définira de manière claire et détaillée les contours de sa stratégie de développement industriel.

 

Nous aurons l’occasion d’y revenir plus amplement le 04 février 2020, mais d’ores et déjà je vous invite à prendre part activement aux travaux.

 

Mesdames, Messieurs,

 

La phase de structuration du projet Hub minier régional a démarré avec le Bureau Opérationnel de Suivi du Plan Sénégal Emergent et suivront très prochainement celle des Agropoles Centre et Nord, du pari automobile, du projet à victoires rapides cuirs et peaux.

 

Je voudrais me réjouir de l’entrée de nouveaux projets dans le portefeuille du PCP, à l’image du Projet de Renforcement du Pouvoir économique des Femmes dans l’Industrie verte (EEWIGI), du Projet d’Appui à la structuration des chaînes de valeur de l’agropole Sud inscrit dans le cadre du Programme IDEA (Innovation, Development and Entrepreneurship for All), financé par l’Allemagne, ou encore dunouveau programme du Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) de 34 millions d’euros financé par la Commission Européenne et qui va couvrir les 8 pays de la région ACP sélectionnés parmi les 79 pays membres.

 

J’aurais pu vous faire la revue de tous les projets industriels portés par mon département et qui cette année connaîtront un début de mise en œuvre réelle, mais je me garderais de le faire, car nous aurons l’occasion de nous voir plus fréquemment cette année, dans le cadre notamment des différents comités de pilotage que j’ai mis en place, et surtout du Comité Consultatif sur le secteur de l’industrie qui sera redynamisé,par la tenue de réunions trimestrielles, grâce au financement de la BAD.

 

Mesdames, Messieurs,

 

Je note avec vous que notre pays est résolument engagé sur la voie de l’industrialisation et l’élection récente du Sénégal comme membre du Conseil du Développement industriel de l’ONUDI ne fait que conforter la vision d’un ‘‘Sénégal industriel’’ si chère au Président de la République, Son Excellence Monsieur Macky SALL.

 

Je voudrais pour terminer renouveler mes sincères remerciements à l’ONUDI qui appuie beaucoup mon département dans la mobilisation des partenaires que je remercie également au passage, avec une mention spéciale à la BAD, ENABEL, la BID, le KFW, la JICA, la BEI, ONUFEMME, la Banque Mondiale, la Chine, l’Union Européenne, sans oublier bien entendu le secteur privé national avec lequel j’entends entretenir un dialogue constructif, gage d’un développement industriel, inclusif et durable.

 

En souhaitant plein succès à vos travaux, je déclare ouverte la réunion du Comité de Pilotage élargie du Programme de Partenariat Pays Sénégal/ONUDI couplé à celui du Projet pour le Renforcement du Pouvoir économique des Femmes dans l’Industrie verte (EEWIGI).

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

Mardi 28 Janvier 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :