Retro Santé 2018 : Dengue, vaccin du col de l’utérus, séparation des siamoises et And Gueusseum au cœur de l’actualité

2018 décrétée « année sociale » par le gouvernement du Sénégal, conformément aux visées de l’axe 2 du PSE, la santé a été en vedette à la une des journaux. Ainsi, une grande surface rédactionnelle a été accordée à cette matière. Si à l’actif de nos médecins on peut relever l’opération artistique des sœurs siamoises par une équipe de l’hôpital Albert Royer de Dakar, le mouvement des syndicalistes du secteur aura fait tache d’huile. À tout seigneur, tout honneur, Dakar a accueilli la 68e session du comité régional de l’Oms pour l’Afrique. Autres prouesses remarquables, les efforts entrepris par l’État pour endiguer l’épidémie Dengue et le cancer du col de l’utérus qui prenait de l’ampleur.


Durant cette année 2018, Dakar a accueilli  la 68e  session du comité régional pour l’Afrique de l’Organisation mondiale de la Santé (Oms). La rencontre eut lieu au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio du 27 au 31 octobre. A l’occasion, les ministres de la Santé de 47 pays du continent noir ont pu harmoniser les stratégies pour améliorer la situation sanitaire dans la région.
Quelques jours plus tard, les 27 et 28 novembre 2018, la capitale sénégalaise a eu le privilège d’abriter (une première en Afrique) la cérémonie tenue pour décerner le Prix Galien international. Cette distinction prestigieuse créée en 1970 équivaut au Prix Nobel qui consacre le mérite d’autres personnalités ayant accompli des progrès dans d’autres domaines.
Notre pays a aussi été honoré en 2018 par le Pr Daouda Ndiaye,  premier Africain nommé au poste de conseiller spécial à l'université Haward de Boston (USA). Le chef du service de parasitologie et mycologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) et du CHU Le Dantec a reçu une distinction de la Société savante américaine de médecine tropicale et d’hygiène. Le fils de Lambaye est l’inventeur du test du paludisme dénommé "illumigene Malaria’’.
Au rayon toujours de l’innovation en matière de Santé, la date du 18 décembre 2018 est entrée dans l’histoire, puisque correspondant avec le jour où une intervention chirurgicale  a été réalisée au Centre hospitalier national d’enfants Albert Royer. Deux sœurs siamoises ont été séparées, par deux équipes de six chirurgiens, comme qui dirait, par une opération du Saint-Esprit. Malheureusement, l’une des sœurs est décédée d’une hémorragie digestive massive, quatre jours après cette prouesse médicale, qui porte la signature de l’équipe conduite par les professeurs Gabriel Ngom et Marie Ndoye.
Un autre rendez-vous important et d’enjeu planétaire organisé à  Dakar les 30 et 31 octobre 2018: la 5ème édition de la "Merck Africa Asia Luminary" de la Fondation Merck. C’était en présence d’épouses de chef  d’Etat du continent et de représentants de gouvernement.
Une bonne nouvelle est venue de l'hôpital El Hadji Ibrahima Niass de Kaolack qui vient de démarrer les activités de son service de neurochirurgie. Désormais, les traumatisés crâniens seront pris en charge par cette structure de santé qui se trouve dans la capitale du Saloum.
D’autres performances ont été réalisées par le département que dirige le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, relativement à la lutte contre le cancer du col de l’utérus (2ème plus fréquent cancer au monde avec 80% des cas diagnostiqués dans les pays en voie de développement). Au Sénégal, les chiffres sur le cancer du col de l’utérus et celui du sein ont pris des proportions inquiétantes : plus de 2.000 victimes par an au pays de la Téranga, selon la Ligue sénégalaise de Lutte contre le Cancer. C’est ainsi qu’il faut saluer cette année l’introduction du vaccin contre le cancer de l’utérus dans le programme élargi de vaccination, suite à l’homologation attribuée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
 Ombre au tableau : l’apparition de l’épidémie de la dengue dans plusieurs localités du pays. 342 cas de dengue recensés. 
Nous devons à la vérité de souligner que le front social a été en ébullition, avec les récriminations du Cadre unitaire des syndicats de la santé dénommé "And Geusseum". Des revendications qui ne sont pas toutes satisfaites, alors qu’il est enclenché  le 17ème plan d’actions. 
Bonne année 2019 et surtout bonne santé !  
 
Samedi 29 Décembre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :