Retrait des troupes Européennes : Le Mali presse la France et ses alliés de quitter son territoire ... (Communiqué du Mali)


Le gouvernement de transition malien a pris ce matin des mesures fortes suite à la décision unilatérale du 17 février 2022 par les autorités françaises concernant le retrait de leurs troupes sur le sol malien (Barkhane et Takuba).

Suite aux annonces unilatérale de la France, le 03 Juin 2021, de la suspension des opérations conjointes avec les forces Armées Maliennes et le 10 juin 2021 qui coïncide avec la fin des opérations (Barkhane) sans préavis et sans consultation de la partie malienne, le Gouvernement de transition a tranché et demandé le départ immédiat des troupes. 


Résultats annoncés par les autorités françaises, n'ont pas été satisfaisants

À ce titre, le gouvernement malien a  rappelé que les résultats annoncés par les autorités françaises, n'ont pas été satisfaisants, ni en 2013 avec l'opération Serval,ni en 2016 avec l'opération Barkhane. Malgré la présence de l'opération Barkhane et des forces internationales de 2013 à 2021, le Mali était sous la menace du terrorisme initialement localisé au Nord, qui s'est répandue dans toute l'étendue du territoire malien.

Selon ce communiqué d’ailleurs, l'opération Serval n'aurait pas été nécessaire, si l'OTAN n'était pas intervenue en Libye en 2011. Cette intervention a complètement modifié la donne dans la région et dans laquelle la France a joué un rôle actif de premier plan.

Contrairement aux allégations relatives à la dégradation de la situation sécuritaire, le gouvernement de la transition au Mali se dit très réjoui d'énormes efforts consentis par l'armée malienne dans la lutte contre le terrorisme, mais surtout l'amélioration significative sur le terrain, depuis 6 mois pour assurer la sécurité des personnes et des biens.


Au regard des manquements notés depuis les accords de défense avec l'armée française, les autorités maliennes invitent à quitter le plus rapidement possible, sans délai, les forces Barkhane et Takuba, le territoire national, sous la supervision de l'armée malienne.

En outre, le gouvernement malien exhorte ses vaillantes forces armées et de sécurité nationale à plus d'engagement, de vigilance dans l'accomplissement de leurs missions de défense mais aussi la sécurisation des personnes et des biens.

Enfin, il réaffirme sa disponibilité à renforcer le dialogue et la coopération avec les partenaires soucieux de la prise en compte des intérêts vitaux du Mali et de faire respecter la souveraineté nationale et la dignité du peuple malien...
Vendredi 18 Février 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :