Retards dans les déchargements : ces précisions qui enfoncent la Direction générale du port


Suite à l’article de Dakaractu publié ce samedi et intitulé « Retards dans le déchargement : comment Dp World menace l’attractivité du Port Autonome de Dakar », des internautes, très au fait de ce qui se passe dans cette grande entreprise, ont saisi votre site préféré pour apporter la précision que voici : ces retards concernent la zone sud (mole 2) gérée par Dakar Terminal (et non Dp World) où accostent habituellement les navires RoRo de Grimaldi.  

Pour ce qui le concerne, Dp World travaille avec les compagnies HAPAG LLOYD, MAERSK LINE, CMA CGM, MSC, AEL.

Toutes choses qui ne signifient pas que le géant émirati est blanc comme neige dans cette affaire. Car, comme nous l’avons révélé, il fait également partie de la liste des incriminés.

Pour rappel, écrivions-nous : « depuis quelque temps, il se passe au port des choses qui risquent de porter gravement atteinte à l’attractivité de la destination Sénégal, et si elles persistent, de provoquer une baisse drastique des recettes douanières.

 En effet, des navires de grandes compagnies, qui, par le passé, venaient directement au pays de la Teranga qui jouit d’une meilleure position géographique, font des détours ailleurs en Afrique avant d’accoster au Port Autonome de Dakar, où il est maintenant fréquent de rester deux jours sans décharger ».

De sources généralement bien informées, Dakaractu a appris que les autorités ont été alertées par une note des services douaniers. Malheureusement, pour l’heure, aucune suite n’a été réservée à ladite note. C’est dire que toute la responsabilité est à imputer à la direction générale du Port autonome de Dakar. 
Dimanche 18 Février 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :