Retard dans la déclaration à l’état-civil : La problématique au centre d’un atelier de capacitation des acteurs concernés.

Le retard dans les procédures de déclaration à l'état-civil était au menu d'un atelier de renforcement de capacités des acteurs des CCPE des 4 arrondissements de Dakar.
L'objectif revient à les outiller sur les procédures et les mécanismes de déclaration des enfants à l'état-civil pour mieux faire face aux problèmes dans l’identification à la naissance.
L’absence d’état-civil contraint souvent à une efficace planification des politiques publiques, a confié le sous-préfet de Dakar-Plateau.
Selon Djiby Diallo, il urge d’évaluer la problématique, identifier les contraintes et d’apporter des réponses adéquates d’où l’intérêt d’informer, de sensibiliser et de capaciter les autorités des états civils, les responsables des services de santé, les ‘’badienou Gokh’’, les imams, bref tous les relais au niveau local.
L’atelier s’est tenu à la mairie de Dakar-Plateau sous le thème ''Rôle et responsabilité des acteurs communautaires'' dans les procédures de déclaration à l’état civil.


Mardi 25 Juin 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :