Résurgence des cas de Covid-19 : Macky Sall ajuste son masque.


Le Président de la République, a présidé ce lundi un conseil des ministres extraordinaire durant lequel plusieurs questions ont été abordées.

La problématique de l’emploi et de l’employabilité des jeunes est, comme d’habitude, revenue dans les interventions du chef de l’État, les questions politiques comme celles liées aux élections locales de 2022, mais surtout, sanitaires. Une question qui a d’ailleurs ouvert sa communication.

Le ministre de la santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, aura du pain sur la planche avec cette résurgence des cas de Covid-19. Ce lundi, 191 nouveaux cas de contamination ont été enregistrés sur 1.817 tests réalisés. Ce qui veut clairement dire que le relâchement a produit ses effets, car une tendance baissière était constatée depuis plusieurs semaines.

Au cours de sa communication, le chef de l’État a demandé au gouvernement de renforcer le dispositif préventif de sensibilisation et de lutte contre la pandémie de Covid-19 avec la recrudescence des cas notée ces derniers jours. D’où l’invite du Ministre de la Santé à accentuer le plaidoyer sur notamment, «le port systématique du masque, la limitation des rassemblements, ainsi que le déploiement soutenu de la campagne vaccinale.»

Par ailleurs, le chef de l’État a décidé, au cours de cette rencontre ministérielle extraordinaire, compte tenu de la pandémie Covid-19, de tenir les manifestations et évènements officiels dans la sobriété et le respect strict des mesures barrières pour contenir cette flambée qui se profile et qui pourrait être fatale pour la population.

Au demeurant, il faut rappeler que le président Macky Sall reste tout autant préoccupé par cette situation pandémique comme il l'a manifesté lors de la visio conférence des rencontres économiques d’Aix-en-Provence tenues ce week-end.

Une occasion pour le président Macky Sall, de revenir sur le déséquilibre lié à la vaccination entre les pays développés et ceux en voie de développement. Le président de la République a également déploré la non prise au sérieux de la vaccination par une bonne partie de la population. 

Ce conseil des ministres vient ainsi, par ces décisions importantes prises par le président de la République, mettre un certain nombre de barrières pour parer à une éventuelle 3ème vague.
Mardi 6 Juillet 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :