Restriction des visites de Khalifa Sall / Moussa Taye au ministre de la Justice : « Si votre nomination était liée à l’entreprise de liquidation de Khalifa Ababacar Sall, alors là, vous méritez des félicitations »

« Un prisonnier qui a du courage se met en liberté dans sa prison » (Fénelon)


Monsieur le ministre,
Je viens de prendre connaissance de la note d’information signée par le Coordonnateur des Juges de l’Application des Peines datant du 11 février 2019 dont la teneur suit:
« il est porté à la connaissance des usagers du service public de la Justice et plus précisément aux demandeurs de permis pour aller visiter le détenu Khalifa Sall que certains changements ont été apportés dans la procédure de délivrance desdits permis. Ainsi, tout demandeur devra satisfaire aux obligations suivantes :
1 Faire une demande adressée au Coordonnateur des Juges de l’Application des Peines
2 Préciser l’objet de la visite
3 Se présenter physiquement
Les dépôts ont lieu le lundi et le mardi
Les retraits des permis de visite se font le jeudi et le vendredi.
NB Aucune dérogation n’est admise »
Monsieur le ministre,
Je m’adresse à vous en tant que responsable de l’Administration de la Justice.
Je pensais que cette mesure concernait tous les détenus de toutes les maisons d’arrêt du Sénégal.  Je suis surpris de constater qu’elle ne concerne que le détenu Khalifa Ababacar Sall qui soit- dit en passant s’appelle bien Khalifa Ababacar.
Ainsi, vous avez décidé de tout lui enlever jusqu’à son patronyme.  Si votre nomination était liée à l’entreprise de liquidation de Khalifa Ababacar Sall, alors là vous méritez des félicitations. De l’enquête préliminaire jusqu’au Conseil constitutionnel, vous avez joué votre rôle avec précision à la manière d’un chirurgien plus que le « tailleur » qu’on vous colle et que vous semblez accepter avec résignation.  
Manifestement, vous cherchez à humilier le détenu Sall après avoir ôté au citoyen Khalifa Ababacar ses droits les plus élémentaires. Hier les restrictions, aujourd’hui encore les restrictions. Peut-être demain, le transfèrement ?
Monsieur le ministre,
Je vous invite à reprendre vos esprits en prenant les dispositions nécessaires pour faire annuler cette décision. Elle porte atteinte aux droits du détenu. Elle est ridicule et ridiculise tous ceux qui en sont partie prenante. Avec cette affaire, vous avez perdu votre «  logique juridique ». Avec cette décision sur mesure, vous perdez le peu d’humanisme que l’on pensait retrouver en vous. Personnellement, je souhaite que vous quittiez rapidement le département de la Justice car un homme injuste ne doit pas gérer la Justice.
Moussa TAYE
Porte-parole de Khalifa Ababacar SALL
 
 
Mardi 19 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :