« Respecter son prochain, la relation de confiance, l'essence de la démocratie et ne pas céder à l'hégémonisme civilisationnel » : Les socles de Macky Sall pour un meilleur "Vivre ensemble"


Il pense à une société hamonieuse. Une société où la conscience citoyenne, le respect de l'autre et la prise de conscience de la responsabilité appelle à se munir d'autres comportements qui honorent la marche d'une société démocratique.

C'est à l'occasion du Forum international "Medays" qui se déroule à Tanger (Maroc), que  le président Macky Sall, recevant sa distinction du prix MEDAYS, a tenu un discours rassembleur à l'endroit du peuple Africain de manière générale. Un discours qui, non seulement permet de véhiculer en partant de l'histoire, les principales caractéristiques des peuples à travers leurs cultures, traditions ou coutumes, mais aussi, de penser à ces crises permanentes qui envahissent le continent et qui méritent des apréhensions consensuelles. Le président Macky Sall dira d'abord "qu'à  travers le monde, pas seulement en Afrique, des millions d’hommes et de femmes continuent de succomber à l’abîme de la guerre et du terrorisme.

Crises et vulnérabilités économiques et sociales, qui mettent à nu le paradoxe d’un monde d’extrême opulence et d’extrême pauvreté", rappella t-il dans son discours.

Le président Macky Sall précisera plus loin des aspects qui forgent un meilleur "vivre ensemble" pour ainsi faciliter la mise en place d'un espace qui répond aux notes d'une société de valeurs.

En outre, le président Macky Sall a estimé qu'il faudrait tenir compte de ces traditions ou coutumes qui caractérisent certaines sociétés, mais pas "essayer de leur prescrire des modes de vivre ou d'être alors que, par le passé, elles sont des sociétés différentes".

Il appelle alors, à faire preuve de résistance  face à ce qu'on appelle "l'hégémonisme civilisationnel". Mais aussi, de se munir de cette confiance en soi qui est gage de toute réussite. Il dira à ce propos qu'il ne faut pas se "résigner à la perte de confiance car le devoir d’agir engage tous".

C'est en partant de cette analyse que le chef de l'État déclinera à travers son discours ces aspects et points saillants qui forgent sa démarche de gouvernance à travers cette ambition de diminuer la pauvreté, d'apporter une croissance économique vertueuse et de réguler ainsi la fonction sociale en corrigeant certaines innégalités.

Le président Macky Sall, qui a eté ainsi distingué pour son engagement pour le développement ainsi qu'à la consolidation de la paix, a montré encore une fois qu'il reste déterminé, à foncer dans cette lancée qui voit sa vision d'un Sénégal pour tous et qui priorise la marche des politiques publiques d'inclusion sociale et d'équité territoriale.
Jeudi 14 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :