Reprise des enseignements à l'UCAD : Les représentants des étudiants alertent la communauté universitaire.


La coordination des amicales de l'université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) a tenu un point de presse, ce lundi 18 août 2020, pour informer l'opinion publique et internationale et la communauté universitaire par rapport à une reprise des activités le 14 septembre prochain.

 

Depuis 5 mois, ces étudiants étaient en train de discuter avec les autorités universitaires des modalités de retour des étudiants dans les campus social et pédagogique. Ainsi, ils souhaitent un retour sans faille et dans les meilleures conditions aussi bien dans le campus social que pédagogique.

 

Désigné comme porte-parole du jour, Cheikh Ahmadou Bamba Faye a fait savoir que lors de ces réunions, beaucoup de dispositions ont été prises, à savoir la désinfection régulière des campus social et pédagogique, l'assainissement de l'environnement de l'université par le désherbage. Aussi, il a souligné que ces décisions ont été prises depuis le mois de juin mais jusqu'à présent, rien n’a encore été fait.

 

 

Donc aujourd'hui, dira-t-il, "il est de notre devoir d’alerter l'opinion nationale et internationale et la communauté universitaire et particulièrement le ministre de l'enseignement Supérieur de la recherche et de l'innovation qui a conforté cette décision de reprise du 1 septembre.

 

 

"Ecobank n'accorde aucune importance aux problèmes que rencontrent les étudiants au niveau de leurs services."

 

 

Lors de cette conférence de presse, les étudiants ont profité de l'occasion pour revenir sur la question des bourses, qu'ils qualifient d'une question majeure. Selon M. Faye, Ecobank n'accorde aucune importance aux problèmes que rencontrent les étudiants au niveau de leurs services.

À l'en croire, il nous faut des interlocuteurs crédibles pour régler les problèmes avec les  services bancaires. "Ecobank nous oblige à aller dans la plateforme où le temps de réponse est véritablement long", a dénoncé l'étudiant de la faculté de médecine.

 

La question des accompagnements des masters

 

"Nous sommes tous animés par la volonté de sauver cette année, mais il faut que toutes ces dispositions prises soient respectées et que certaines questions telles que les bourses, les accompagnements des masters soient prises en charge ", a laissé entendre le porte-parole du jour.. 

 

Avant de poursuivre son argumentaire, il a également souligné qu'aujourd'hui à 12 jours de la reprise des cours, il y a plus  80 000 étudiants qui attendent d'être fournis en gel hydro alcoolique et en masques. "Les chambres et les salles de cours doivent être désinfectées régulièrement. Et aujourd'hui rien de tout cela n'a été fait. Les restaurants j'en passe", a précisé le doctorant. 

 

Par ailleurs, ils invitent leurs camarades à faire preuve de responsabilité pour vaincre la pandémie en respectant les gestes barrières par le port de masques et la distanciation sociale...

Mardi 18 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :