Reprise des cours le 02 juin prochain : Adji Mbergane Kanouté pense aux enfants atteints de maladies chroniques.


La parlementaire Adji Mbergane Kanouté a porté un plaidoyer en faveur des élèves souffrant de maladies chroniques, qui doivent être protégés au même titre que les enseignants souffrant des mêmes pathologies.
En effet, dans un entretien avec le journal Le Quotidien, la députée et par ailleurs Secrétaire générale de l’Union pour le développement du Sénégal /Authentique (Uds/A) a estimé important, vu le contexte sanitaire et la reprise qui se fera le 02 juin prochain, de penser à ces enfants vulnérables.

Dans cet entretien, la parlementaire rappelle d'ailleurs, avoir "émis une proposition selon laquelle les enseignants souffrant de certaines maladies chroniques devraient être épargnés par cette reprise des cours. "Les spécialistes ne cessent d'alerter sur la menace du coronavirus sur les personnes vulnérables. Et il faut savoir que ce ne sont pas seulement les personnes âgées qui sont exposées,  mais tous ceux-là qui présentent d’autres maladies pouvant présenter des complications aux malades du Covid-19 et qui sont considérées comme des co-morbidités" rappelle Adji Mbergane Kanouté.

La députée se réjouira de la déclaration que le ministre de l'Education nationale a faite au sujet des enseignants souffrant de maladies chroniques  pour dire qu’ils ne sont pas concernés par la rentrée du 2 juin. « C’est salutaire, mais je crois qu'en plus des enseignants, il faut penser à ces élèves qui sont autant exposés que les enseignants. Il y en a qui souffrent aussi des mêmes pathologies qui sont entre autres, l'asthme, le diabète, les maladies cardiaques, l'obésité. Et, de ce point de vue, il est important que des dispositions particulières puissent être prises à l'endroit de ces personnes à risque », suggère-t-elle.
Vendredi 22 Mai 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :