Reprise des activités de la Justice : Sytjust appelle à la prudence en respectant les gestes barrières et s’attaque au ministre Malick Sall.


En ce jour coïncidant avec la reprise des activés normales de plusieurs secteurs de l’administration publique, dans l’élan de patriotisme et de solidarité impulsé par son Excellence Monsieur le Président de la République contre la covid-19, les travailleurs de la Justice vont sans conditions préalables rejoindre les juridictions et les services de l’administration centrale de la Justice pour accompagner le peuple sénégalais face à la terrible pandémie.

 

C’est l’occasion pour le Syndicat des Travailleurs de la Justice (SYTJUST) de saluer et de magnifier la résilience exceptionnelle dont tous les acteurs de la Justice ont fait preuve dans cette rude épreuve pour maintenir les fondamentaux de l’état de droit. 

 

Le SYTJUST invite toute la famille judiciaire à faire davantage montre de responsabilité individuelle et collective, mais aussi à redoubler de vigilance en respectant scrupuleusement les mesures sanitaires édictées par les autorités notamment le port du masque, l’observation de la distanciation physique et le lavage constant des mains avec du savon, du gel ou de la solution hydro-alcoolique. 

 

Le SYTJUST exprime par ailleurs sa reconnaissance et sa gratitude à son Excellence Monsieur le Président de la République qui a été sensible au plaidoyer des travailleurs de la Justice et a, conséquemment, manifesté une forte volonté politique ayant abouti à des réformes majeures et à des acquis satisfaisants qui malheureusement ne leur profitent pas encore à cause de l’incapacité du Ministre de la Justice à matérialiser ces avancées louables dont tout le mérite revient exclusivement au Chef de l’Etat qui peut compter valablement sur le soutien indéfectible du syndicat et de l’ensemble de ses militants dans la guerre contre la Covid-19.

 

C’est pourquoi, le SYTJUST dénonce et condamne sans réserve la posture dilatoire et attentiste du Ministre la Justice, Monsieur Malick SALL qui, depuis sa prise de service en avril 2019, n’accorde aucune attention sérieuse à la mise en œuvre et à l’effectivité des réformes dont il a hérité clé-en-main ; et cela, malgré les multiples relances qui lui ont été faites dans la sérénité, en dépit même de la plus récente instruction officielle par laquelle Son Excellence Monsieur Président de la République « a demandé au Ministre de la Justice et au Ministre des Finances de procéder au règlement  consensuel des revendications du syndicat des travailleurs de la Justice », telle qu’il ressort du communiqué du conseil des ministres du 19 février 2020.

 

Plus d’une année durant, le destin et l’avenir professionnels des travailleurs de la Justice ont été gérés par le Ministre de la Justice avec tâtonnement et absence totale du sens des responsabilités jamais égalés à la chancellerie. Le Ministre affiche depuis lors un indescriptible immobilisme qui étouffe toutes les initiatives heureuses de son Excellence Monsieur le Président de la République, porteuses de tant d’espoir pour les soldats du service public de la Justice. Il a ainsi hypothéqué les chances d’une émergence d’une meilleure qualité du service public de la Justice qui, inéluctablement, passera par la satisfaction des légitimes revendications des travailleurs de la Justice.    

 

Fidèle à son label de responsabilité, le SYTJUST a observé un long délai sans tumulte ni heurt dans le triple souci de préserver le droit des sénégalais à un service public de la Justice exempt de dysfonctionnements, d’éviter toute méprise sur les intentions de son interlocuteur (le Ministre de la Justice) par un jugement hâtif, mais surtout et principalement de ne pas perdre de vue l’attention et l’estime que son Excellence Monsieur Président de la République a constamment manifestées à l’endroit de l’Institution Judiciaire et des acteurs de la Justice, plus particulièrement à l’endroit des travailleurs de la Justice. 

 

En cette reprise des activités normales des Cours et Tribunaux, des services de l’administration centrale de la Justice, le SYTJUST exige publiquement et solennellement du Ministre de la Justice la matérialisation des acquis des travailleurs de la Justice par la mise en œuvre sans délai des réformes qu’il a trouvées en place, déjà prêtes à l’emploi.

 

Enfin, le SYTJUST appelle tous les travailleurs de la Justice à la mobilisation pour défendre leur dignité.

 

                            Fait à Dakar, le 2 juin 2020

      Le Bureau Exécutif National

Mardi 2 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :