Reportage / Noël : parents et jeunes préparent les fêtes dans la sobriété.


Les populations sénégalaises restent indifférentes à la fête de Noël qui s'annonce très angoissante. Dans 48 heures, plus précisément, la nuit du vendredi 24 au samedi 25 décembre 2021, ce sera la fête de Noël. Une réjouissance qui marque la naissance de l'enfant Jésus-Christ (Fils de Dieu), dans la religion chrétienne.

La fête de Noël a une importance capitale dans la vie chrétienne, surtout pour les enfants chrétiens. C'est aussi, l'occasion rêvée pour bon nombre de parents d'offrir des cadeaux à leurs enfants. Cette année, l'engouement n’y est pas trop comme on avait l’habitude de le constater les années précédentes. Et pour cause, la pandémie de la Covid-19 qui s’est installée dans le pays depuis mars 2019. C’est dans cette ambiance que les Sénégalais, notamment les chrétiens, devront célébrer la fête de Noël (la naissance de l'enfant Jésus-Christ) 2021. Avec un très faible pouvoir d’achat accentué par l’incertitude de la crise économique du pays et du paiement des salaires du mois de décembre, nombreux sont les Sénégalais qui ne pourront pas sacrifier à l’un des rituels de la fête de la nativité qui consiste à offrir des cadeaux à leurs progénitures.

Dans l'un des quartiers les plus peuplés de la capitale sénégalaise, à la paroisse Saint-Paul de Grand-Yoff, les responsables de famille ont du mal à acheter les cadeaux à leurs enfants, neveux, nièces... Antoine fait partie de ces responsables qui achètent chaque année des cadeaux à ses enfants. "C'est difficile en ce moment d’acheter des cadeaux de Noël aux enfants. Depuis la crise de la pandémie et précisément après le premier cas de covid-19 mars 2020, je ne parviens plus à avoir les sourires que j’avais. Ce qui va nous permettre de vivre autrement les fêtes de cette fin d’année. Les enfants ne vont pas sentir l'engouement de cette fête de Noël", se lamente-t-il... 
Vendredi 24 Décembre 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :