Reportage / Korité et Covid-19 : Le visage désolant des marchés à 3 jours de la Fête


Une atmosphère assez inquiétante pour les commerçants qui subissent profondément les effets de la crise causée par le coronavirus. À trois jours de la fête de Korité, « c’est une influence relativement faible » qui gagne les marchés qui ne grouillent plus de monde comme dans les années précédentes. Le cas du marché zinc est un exemple typique. Ce lieu qui accueillait  « un monde fou » même, à 15 jours de la Korité ou même de la Tabaski, laisse les clients et commerçants, perplexes face aux causes de la maladie à coronavirus.

C’est aux environs de 11h30 que nous avons foulé le sol du marché, parmi les plus célèbres de Dakar. Situé à Pikine Nord sur la rue de Tally Bou Mack, ce marché n’est plus aujourd hui à présenter car, étant un point focal satisfaisant la majorité des clients qui viennent acheter des marchandises de toutes sortes. Les commerçants se plaignent toutefois de ce manque à gagner qu’ils ont l’habitude d’avoir, même n’étant pas en période de fête. Ce jeune homme retrouvé en train de ranger ses chaussures, s’en remet au tout puissant. « Nous savons que ce sont des moments très difficiles pour le pays. Cette maladie a touché le monde et nous nous remettons à la volonté de Dieu alors. Nous ne voyons aucun client. Donc il est clair que nous souffrons de ce manque à gagner ».

À quelques mètres de lui, une femme qui vend des tissus nous fait savoir, qu’elle est obligée de vendre les tissus les moins chers car, elle tient compte du portefeuille des clients. « Je sais qu’actuellement, les gens n’ont pas d’argent, donc je suis obligé de leur vendre quelque chose à leur portée. Mais nous ne gagnons absolument rien d’autre que des miettes que nous amenons chez nous », se désole-t-elle.

Même s’il est difficile pour les acteurs commerciaux, le respect des mesures d’hygiène et de prévention sont bien appliquées. Ils s’en remettent à Dieu et espèrent ainsi, qu’au bout de quelques jours, la maladie va disparaitre et les laisser mener leurs activités et avoir des économies pouvant les aider à combler leurs besoins.
Mercredi 20 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :