(Reportage) / Covid-19 : L'appel du secteur de transport touristique touché par la crise sanitaire.


Depuis quelques mois, le virus qui fait des ravages dans le monde en passant par la Chine, les pays Européens jusqu’au continent Africain, pousse actuellement les acteurs économiques à réfléchir sur leur sort. 

Au Sénégal, les différents domaines économiques, face à cette pandémie de coronavirus, sont présentement menacés de   régression avec notamment « un ciel fermé », provoquant l’arrêt systématique ou même la réduction des activités touristiques, notamment celle des agences de voyage.

Dakaractu, après constat, face à la situation du Covid-19, s’est déplacé pour rencontrer certaines entreprises de transport touristique, à l’image d’HERTZ et de SENECARTOURS afin d'évaluer l’ampleur des rentrées financières revues à la baisse.

En tant que pourvoyeur d’emplois, ces entreprises ont dans un premier temps voulu faire face aux charges du personnel avec les arrêts qui sont déjà observés (près de la moitié du personnel envoyé au chômage technique). Comme nous le fera d’ailleurs savoir, Aimé Sène, Directeur de Hertz, confirmant qu’ils ne peuvent que colmater les trous, « les clients se faisant rares, donc, nous serons obligés d’arrêter certaines personnes pour essayer par la suite, de combler les pertes… »

Avec cette crise inattendue qui plombe leurs caisses, le président directeur général du groupe HERTZ estime qu’un soutien de la part de l’État est nécessaire pour faire revivre le secteur.

Parallèlement, le groupe SENECARTOURS, une autre agence de transport, vit les mêmes difficultés avec notamment un chiffre d’affaires largement revu à la baisse.  

Avec cette fermeture progressive des hôtels et avec 500 emplois directs et indirects, « les risques et pertes liés au transport sont énormes » selon Amar, le directeur commercial de SENECARTOURS.

Ainsi, cette chaîne économique incluant les vols, le transport de voyageurs dans les différents hôtels, est aujourd’hui menacée avec cette maladie qui persiste et qui tend à faire perdre au secteur économique plusieurs milliards.

Ces entreprises évoluant dans le domaine du transport touristique invitent dès lors les sénégalais à faire preuve de responsabilité face à cette pandémie, pour ne pas encourir  les risques similaires à ceux des autres pays les plus touchés, tout en accueillant favorablement cette dynamique de l’État consistant à soutenir ce secteur porteur de croissance.

 
Mercredi 25 Mars 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :