(Reportage) COVID-19 À TOUBA / Les aviculteurs annoncent une perte de près de 400 millions et redoutent des poursuites judiciaires.

Une quantité importante de volaille morte, des œufs pourris, des pertes financières évaluées à près de 400 millions de francs, des risques évidents de poursuites judiciaires pour non-paiement de dettes au niveau des banques ... voilà listés les dommages engendrés par le covid-19 à l'égard des aviculteurs de Touba. Privés de marchés d'écoulement de leurs marchandises avec la célébration non populaire des magals de Kazu Rajab, ils ont estimé nécessaire d'attirer l'attention de l'État du Sénégal sur leurs misères. Amenés par le député Abdou Lahad Seck Sadaga qu'ils ont été voir, un cri du cœur a été émis au micro de Dakaractu...


Vendredi 3 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :