Renouvellement du parc automobile : « Depuis 2005, pour 2.500 véhicules nous avons peiné à remplacer les 2.000 » (Oumar Youm, ministre)


La gouvernance du secteur des transports routiers ainsi que la rentabilité et la protection sociale des professionnels dans le secteur a réuni ce 24 septembre les acteurs des transports terrestres. L’objectif visait à échanger sur les réformes initiées dans la loi n°2003-04 du 27 mai 2003 portant orientation et organisation des transports terrestres.

Pour le ministre des infrastructures, des transports terrestres et du désenclavement, Oumar Youm, ladite loi doit faire l’objet de décret d’application. « Nous avons pensé nécessaire d’organiser les acteurs, les transporteurs, les chauffeurs et tous acteurs qui s’activent dans le secteur public des transports pour pouvoir partager le contenu des décrets d’application avant de les soumettre à la signature du chef de l’Etat, Macky Sall » a-t-il dit.

« Nous avons compris comme vision du président de la République, à travers, le programme ‘’Ligueyeul Euleuk’’  pour l’accès aux services de mobilité collective, un accès simplement sécurisé, simple mais aussi des services publiques de transports performants, sûr et confortable avec comme vision un transport qui va marquer la transition écologique au Sénégal », a confié Oumar Youm qui mise sur le Fonds de développement des transports terrestres mis en place pour accélérer le rythme de renouvellement du parc automobile. « Depuis 2005 pour 2.500 véhicules nous avons peiné à remplacer les 2.000 véhicules (…) ce qui est 18 ans après une piètre performance », a soutenu M. Youm. 
Jeudi 24 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :