Renouvellement au sein du réseau des enseignants de l'Apr : La candidature féminine soutenue


À l'instar de certains responsables politiques de l'Alliance pour la république, des enseignants qui font partie du RE/Apr du département de Podor jugent nécessaire de faire recours " à la touche féminine", mieux, à une position nouvelle  pour changer et redynamiser le réseau selon l'un d'entre eux. 
Santos Ndour, un des membres du réseau du département de Podor estime qu'il est temps de faire appel à l'expérience féminine et pour lui, la personne idéale est Maïmouna Cissokho, qui est membre fondateur du réseau et femme active qui a toujours été au service du réseau. 
Selon lui, un autre aspect important "durant tout le magistère de Youssou Touré, il est noté un bon nombre de départs, la léthargie est devenue insupportable..." confie Santos Ndour.

Par ailleurs, "la formation est devenue inexistante, tout reste caduc au sein du réseau, alors que, soutient toujours notre interlocuteur, " en ce moment, tenant compte de l'expérience et du Cv convaincant ainsi que du parcours pédagogique de Maïmouna Cissokho, il est temps de lui permettre d'affiner tout cela au bénéfice du réseau et de tous les enseignants du Sénégal".
Vu aussi son rôle important sur la sauvegarde des acquis surtout dans le domaine syndical, elle reste le meilleur profil pour la succession de Youssou Touré.

Partant de ce constat, les régions de Diourbel, Saint-Louis, Matam, Podor, et Dakar en particulier sont, selon Santos Ndour, prêts à soutenir la candidature de Maïmouna Cissokho et éjecter "ces usurpateurs qui ne parviennent pas à conserver la stabilité du réseau".
Samedi 24 Août 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :