Rencontre vendredi avec les syndicalistes et acteurs de l'éducation: Mamadou Talla prépare activement la réouverture des classes.

Va-t-on vers la reprise des cours après un report rocambolesque ? Il est en tout cas plus que temps, si on veut sauver l’année scolaire. En effet, alors que les écoles ont ouvert leurs portes presque partout en Afrique, au Sénégal, les élèves sont encore obligés de rester à la maison. Et si rien n’est fait, le Sénégal risque les catastrophiques retombées d’une année blanche. Pour éviter une telle situation, le ministre de l’Éducation nationale a rencontré les syndicalistes et autres acteurs de l’enseignement pour parler d’une probable reprise des cours.


Alors que l’activité reprend presque dans tous les secteurs, après plusieurs semaines de semi-confinement, l’école sénégalaise peine encore à ouvrir ses classes. Et l’on pourrait se demander s’il n’est pas temps de rouvrir les écoles après plus de trois mois d’arrêt des cours à cause de la lutte contre la pandémie du Covid-19.  

 

Alors, pour permettre aux écoles de rouvrir et afin de donner aux élèves une chance d’être évalués, le Sénégal va vers la réouverture de ses écoles, fermées depuis le 23 mars. 

 

A ce dessein, le ministre de l’Éducation nationale a rencontré les syndicalistes et autres acteurs de l’enseignement. Lors de la rencontre, le ministre Mamadou Talla a pris le temps d’expliquer aux syndicalistes et acteurs de l’enseignement qu’il travaillait à fixer une date pour la réouverture des classes d’examen.  

 

Pour l’année scolaire 2019/2020, ils sont 551.000 élèves en classes d’examen à travers tout le Sénégal. Tout ce beau monde va donc devoir retourner en classe, après tant de mois de vacances forcées.  

 

En effet, depuis le début de la pandémie avec l’instauration de l’état d’urgence, le ministère de l’Éducation nationale a élaboré plusieurs plans pour que l’année ne soit pas blanche. Parmi les plans, il y a «apprendre à la maison» qui est un concept élaboré par le ministère de l’Éducation nationale pour aider les élèves en classes d’examen à suivre les cours à distance du fait de l’état d’urgence accompagné d’un couvre feu.  

 

Plusieurs autres stratégies ont également été adoptées. Le ministère de l’Éducation nationale a notamment mis en place une chaîne de télévision pour faire des cours à la télé destinés aux élèves en classe de terminale.  

 

Mais du fait de nouvelles mesures d’assouplissement décidées par le président de la République Macky Sall, marquées par la réouverture des lieux de culte et des marchés, la reprise des transports interurbains, l’ouverture prochaine des aéroports, l’ouverture des hôtels et restaurants, l’assouplissement du couvre-feu, les élèves, notamment ceux qui ont des examens à passer, ne cessent de se demander pourquoi l’école est toujours fermée. Les écoles vont donc rouvrir pour les élèves en classe d’examen. Ceux-ci prendront leurs cours en respectant toutes les mesures barrières édictées par le ministère de la Santé.  

Et en attendant le feu vert du ministère de la Santé qui devra approuver la solution qu’il a proposée, le ministère de l’Éducation nationale devra prendre toutes les précautions nécessaires pour une ouverture sans problème.  

 

Rappelons que c’est le 2 juin dernier que les écoles devaient rouvrir au Sénégal, mais malheureusement, des cas testés positifs au Covid-19 ont été signalés. Ce qui avait motivé le report de la reprise des cours, même si toutes les mesures sanitaires avaient été prises par le ministre de l’Éducation nationale en collaboration avec ses collègues des Infrastructures et des Transports terrestres, de la Santé et de l’Action sociale. 

Lundi 15 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :