Rencontre Pape Diop-Idy : Bokk Gis Gis dément, Dakaractu persiste et précise

Suite à notre article intitulé « Prémices des retrouvailles de la famille libérale : Idrissa Seck rencontre Pape Diop à Dakar », publié ce vendredi, la Convergence Libérale et Démocratique/Bokk Gis Gis a jugé utile de nous faire parvenir le démenti que voici.

Le rédacteur du communiqué, qui n’était pas présent à l’occasion du huis clos contrairement à nos radars sensibles, dément, mais use du conditionnel dans le corps du texte en écrivant « éventuelle rencontre ». Nous tenons à préciser que nous n’avons jamais parlé d’«alliance » entre les deux partis en direction de la présidentielle. Par contre, nous maintenons qu’il y a eu bel et bien rencontre. Nous sommes également en mesure de confirmer qu’ils ont discuté d’un projet commun. En attendant d’y revenir, voici, in extenso, le communiqué de Bokk Gis Gis.


Aucune rencontre ni alliance entre le président Pape Diop et Idrissa seck
 
 
Après l’information parue sur votre portail faisant état d’une éventuelle rencontre entre le Président Pape DIOP et Idrissa SECK, Nous tenons à apporter un ferme démenti à ce qu’il est convenu d’appeler une honteuse manipulation.
 
Nous regrettons que le journaliste qui a pondu l’article en question “qui a, certes, le droit de spéculer” n’ait pas aussi jugé utile d’obtenir parallèlement une déclaration officielle de l’un ou de l’autre camp des personnalités précitées.
 
Il n’a jamais été question pour le Président Pape DIOP de soutenir une quelconque candidature, fusse-t-elle de l’opposition, lors de la prochaine élection présidentielle. Le leader de Bokk GIS-GIS reste déterminé à se présenter à ces futures échéances en raison de là forte sollicitation d’une frange très significative de l’électorat sénégalais à son égard mais aussi et surtout parce que les sondages d’opinions le donnent comme favori et potentiel adversaire du président sortant au second tour de la présidentielle du 24 février 2019.
 
Aussi tenons nous à réaffirmer clairement qu’il n’y a aucune alliance possible avec le Rewmi. L’électorat ne peut en aucune façon se laisser manipuler par des jeux politiques de ce genre-là.
 
L'élection présidentielle est le seul scrutin où les électeurs votent par conviction. C'est un vote de clarté. Notre priorité est donc de rassembler les Sénégalais autour d'une ligne claire, pas de faire de la vieille politique avec ses accords d'appareils et ses confusions»
 
 Ndiamé SAKHO
Conseiller en communication du
Président Pape DIOP
Vendredi 26 Octobre 2018
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :