Remobilisation du Pds à Kolda : les femmes au premier rang.


Pour marquer leur remobilisation en vue de la reconquête du pouvoir, les femmes libérales ont organisé une assemblée générale ce samedi 31 octobre et porté à leur tête madame Bineta Seck. Cette AG de redynamisation et de relance des activités est un moyen de relever les grands défis pour les prochaines batailles politiques, selon Mme Bineta Seck qui estime que l’objectif de cette rencontre est la réorganisation du bureau des femmes libérales de Kolda. «
 Nous appelons toutes les dames à la remobilisation du parti pour reconquérir le pouvoir. Et pour cela, nous comptons travailler beaucoup pour faire adhérer les femmes à notre projet de société. Je suis très consciente de cette lourde responsabilité confiée à ma modeste personne. Et c’est pourquoi je ne ménagerai aucun effort pour la réussite de nos objectifs. A ce titre, une de nos priorités demeure le retour de notre candidat Karim Meïssa Wade en exil forcé pour les prochaines joutes électorales. »

Les femmes libérales ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin car elles associent à cette remobilisation, les hommes qui sont des socles importants dans cette reconquête du pouvoir.

Pour Ndiogou Dème, le secrétaire général de la section Pds de Kolda, l’option pour remobiliser les troupes en passant par les femmes est une astuce bénéfique. 
Il poursuit en donnant les raisons de cette rencontre : « nous avons jugé utile après le MEEL, de mettre en place une coordination des femmes du Pds de Kolda, à la suite du travail fait par le comité d’orientation et des perspectives. Ainsi, cette rencontre va permettre la démultiplication à la base les initiatives de remobilisation prises ici. Nous avons 33 secteurs et chacun nous a envoyé trois femmes pour renforcer le dynamisme organisationnel. Démographiquement, nous savons que les femmes dominent la carte électorale du pays et c’est pourquoi nous nous appuyons sur ces dernières pour changer la donne. »
Ndiogou Dème de préciser sans détours : « le retour de Karim Meïssa Wade n’est pas négociable. Nous exigeons le retour de ce dernier qui a été malheureusement ciblé dans un lot de responsables du Pds pour le marginaliser et le museler en l’exilant... »
Lundi 2 Novembre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :