Remise au Burkina Faso du dernier lot d’archives sur l’assassinat de Thomas Sankara : La France est passée à l’acte ce samedi.


Comme annoncé par le ministre burkinabé des affaires étrangères, la France a remis ce samedi 17 avril, le troisième et dernier lot des archives réclamées par le juge d’instruction du tribunal militaire de Ouagadougou à travers une commission rogatoire.

 

Ces archives qui concernent l’assassinat de Thomas Sankara en 1987 devraient aider à la manifestation de la vérité dans ce dossier rouvert à la faveur de la chute de l’un des principaux accusés, Blaise Compaoré.

 

Poursuivi pour attentat à la sûreté de l’Etat, complicité d’assassinat et complicité de recel de cadavre, l’ancien président du Burkina Faso ne devrait pas comparaître devant la juridiction militaire pour la simple raison qu’il est en exil en Côte d’Ivoire. Ce qui n’est pas le cas de Gilbert Diendéré, l’un de ses co-accusés qui purge déjà une peine de 20 ans de prison pour son implication dans la tentative de coup d’Etat de septembre 2015 contre les autorités de la transition.

 

 

Renvoyé mardi dernier devant la chambre criminelle du tribunal militaire de Ouagadougou, aucune date n’a cependant été retenue pour ce procès attendu depuis 34 ans par les Burkinabè.  

Samedi 17 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :