Relance des activités de la Sonacos à Kolda / Modou Diagne Fada, DG de la société : « Nous allons mettre en place un centre de réception intermédiaire (cri) à Kolda…pour lutter contre les… »


« Nous allons mettre en place un centre de réception intermédiaire pour les prochaines campagnes de commercialisation de l’arachide. Et ce, pour lutter d’abord contre les fuites arachidières dans les pays limitrophes et la concurrence déloyale des étrangers, mais aussi créer des emplois. Le site choisi se trouve dans le centre polyvalent pour une superficie de 67 mille mètres carrés qui va abriter près de 10 mille tonnes d’arachide. Désormais, les producteurs koldois vont peser leur arachide sur place avec ce centre sans se déplacer à Ziguinchor et recevront leur argent dans un délai de 48 heures. Cette situation leur fera gagner du temps et de l’argent. Il faut reconnaître à l’évidence que Kolda devient de plus en plus le bassin arachidier avec une production de 330 mille tonnes au niveau national » a déclaré  Modou Diagne Fada, le  directeur général de la Sonacos en visite ce vendredi 1er novembre à Kolda.

Interpellé sur la prochaine campagne de commercialisation de l’arachide, il précise « nous avons trouvé un accord avec nos partenaires saoudiens pour le financement de cette campagne. D’ailleurs, nous craignons que l’argent précède la campagne agricole puisque tous les financements sont prêts. En ce sens, le président de la République nous a instruit de nous rapprocher des agriculteurs pour une meilleure prise en charge du secteur. Et kolda n’est pas une exception à la règle car les nouvelles routes de l’arachide passent indubitablement par cette région. Si nous regardons les chiffres, sur les 28 mille tonnes de l’usine de lyndiane, les 25 mille tonnes proviennent de Kolda » souligne-t-il.

Revenant sur la situation dans laquelle il a trouvé la Sonacos, il précise : « nous sommes des hommes de défi. Et nous allons tout faire pour que la campagne de commercialisation se passe bien. Le plan d’urgence de notre société est évalué à 16 milliards qui se trouve être à la portée de l’État mais aussi de la Sonacos. Si nous arrivons à faire 100 mille tonnes d’arachide, nous atteindrons 23 milliards, donc nous avons les moyens de nos ambitions. Cependant, il faut renforcer les prérogatives de cette société et avoir le concours de tous les producteurs et de tous les opérateurs économiques pour atteindre les objectifs du secteur à Kolda, mais aussi au plan national » conclura-t-il.
Samedi 2 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :