Relance de DBF : Le doute s'installe chez les cheminots de Thiès


Il y a moins d'un mois, durant la campagne pour l'élection présidentielle 2019, le Président Macky Sall promettait aux cheminots de Dakar Bamako Ferroviaire (DBF) de Thiès, la relance de leur entreprise. Seulement, le doute a fini de s'installer dans l'esprit des cheminots à cause des retards de paiement de leur salaire du mois de janvier et février et le "dialogue de sourds" entre eux et l'administrateur général de la boite. D'après le Porte-parole du cadre unitaire des syndicats de DBF, Mame Mbaye Tounkara, " on ne peut pas comprendre que l'on nous dise que nous apercevons le bout du tunnel, alors que l'entreprise risque de fermer ses portes".  
Joint au téléphone, l'administrateur général de DBF (Sénégal-Mali), Mr. Kibily Touré, "nous sommes dans une entreprise qui est en crise. Je suis arrivé dans une boîte en cessation d'activités. Et malgré cela, l'État continue de payer les salaires. Le président Macky Sall a promis de relancer DBF, mais il n'a pas encore prêté serment. Les cheminots doivent attendre que le Président prête serment d'abord avant d'installer son gouvernement. " Kibily Touré de révéler que " les maliens sont restés 10 mois sans salaires et ils sont restés dignes". S'agissant des éléments variables de salaires correspondant à des heures supplémentaires, selon Kibily Touré, l'entreprise est en faillite. " Il n'y a pas de doute pour la relance de DBF. Il faut juste attendre que le Président Macky Sall soit installé  à la tête du pays. Après cela, nous allons tenir un comité inter-Etats afin de prendre les décisions idoines pour la relance de la boite", réitère l'administrateur général de DBF. 
Vendredi 22 Mars 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :