Rejet de la candidature de Guillaume Soro : La Côte d’Ivoire désavouée par la Cour africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.


Rejet de la candidature de Guillaume Soro : La Côte d’Ivoire désavouée par la Cour africaine des Droits de l’Homme et des Peuples.
Le Conseil constitutionnel ivoirien a déclaré irrecevable la candidature de Guillaume Soro. L’instance suprême a motivé sa décision par l’absence de l’ancien Premier ministre sur les listes électorales.

Guillaume Soro a fait l’objet d’une condamnation pour recel de deniers publics et blanchiment de capitaux et a par conséquent perdu ses droits civiques pour une durée de 05 ans.

À travers une ordonnance rendue dans le différend opposant Guillaume Soro à l’État de Côte d’Ivoire, la Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) prend fait et cause pour le premier.

Elle ordonne à l’État ivoirien de surseoir à l’exécution de tous les actes pris à l’encontre de Guillaume Soro et de lever tous les obstacles l'empêchant de jouir de ses droits de voter et d’être élu.

Mais cette décision risque d’être sans suite et pour cause. La Côte d’Ivoire a déposé auprès de la commission de l’Union africaine, l’instrument de retrait de sa déclaration. 
Mardi 15 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :