Refus d’inhumation dans nos cimetières : Ces morts du Covid-19 sont les « nôtres »


Refus d’inhumation dans nos cimetières : Ces morts du Covid-19 sont les « nôtres »
C’est vraiment inhumain ! Le refus de certains sénégalais de voir nos morts du Covid-19 d’être enterrés dignement dépasse les limites de l’absurdité. Dans quel pays sommes-nous ? Est-ce le Sénégal si beau, le pays de la Teranga tant réclamé dans le monde ? Sommes-nous devenus des « monstres » ? Ou quelle mouches nous a piqués au point d’être si virulents envers nos concitoyens ?

La scène de violence est insoutenable. Les Sapeurs-Pompiers et Croix rouge malmenés, leurs véhicules caillassés par des vulgaires personnes, des malpropres. Quelle Barbarie ! Ces gens oublient que ces morts sont les « notres ». Ce sont nos pères, nos mères, nos frères et sœurs. Ils vivaient parmi nous, en toute douceur, toute clameur, en toute sainteté . Ils n’ont pas choisi de mourir. C’est le sort, le destin qui les a emportés.

Le Covid-19 est divin, pour paraphraser le guide religieux Serigne Mountakha Mbacké Bassirou : « Le Corona est juste une créature divine. Il agit aux Ndigël de Dieu et exclusivement à ses Ndigël », disait-il lors de la fête de Korité célébrée dimanche dernier. Ça relève du bon Dieu. C’est lui qui choisit ses victimes. Soyons-en conscient. Tous ceux qui excellent dans ces œuvres malsaines ne sont pas garantis à 100 pour cent d’être épargnés par ce virus tueur. Cet « assassin » continue son chemin tranquillement et sa mission divine sera remplie totalement avant de s’en aller.

Cet hôte inattendu ne frappe pas uniquement le Sénégal. Il est partout dans le monde. Aux Etats-Unis, le cap des 100.000 morts est franchi. En Italie, France, Espagne, Royaume-Uni, Bresil, Chine, Singapour, le Virus s’y est installé confortablement avec ses ravages à outrance. Il frappe plus ailleurs que chez nous. On doit s’en contenter et remercier Dieu pour sa clémence.

Ce sont nos propres concitoyens qui périssent. Mais encore une fois, ces morts sont les « nôtres ». Accompagnons les dignement dans leur dernière demeure. Ce sont les humains. Ils méritent d’être enterrés dignement. Ce n’est pas leur faute, s’ils décèdent du Coronavirus. Ayons le coeur grand, acceptons la vie communautaire, l’esprit du pardon. Tous les hommes naissent égaux et sont tous pareils devant la mort.
De grâce, respectons nos morts !

Par Papa Waly NDAO,
Louisville Kentucky (Etats-Unis)
Vendredi 29 Mai 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :